Le Galaxy S11 proposera peut-être un spectromètre

A l’heure actuelle, les entreprises de téléphonie mobile sont en perpétuelle concurrence pour proposer des fonctionnalités inédites aux consommateurs. Dans cette course aux nouveautés, les amateurs des produits Samsung se tournent vers le futur fleuron de la firme sud-coréenne : Le Galaxy S11.

Pour l’heure, les informations sur les caractéristiques du Galaxy S11 se font encore rares même si on sait qu’il fera sans doute des heureux à cause de la qualité de son appareil photo avec son quadruple capteur doté d’un zoom optique X5.

Test des Galaxy S10 et Galaxy S10+ : image 8

Toutefois, à en croire Lets Go Digital, Samsung aurait récemment déposé un brevet aux États-Unis et auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (WIPO) pour un certain capteur de spectrographie infrarouge directement intégrable sur des smartphones. Il y aurait ainsi de fortes chances pour que le dernier flagship de Samsung arbore cette nouvelle fonctionnalité intégrée de spectromètre infrarouge.

Mais à quoi ce spectromètre pourrait bien servir, vous demanderez-vous ? Eh bien, il servirait principalement à obtenir des informations nutritionnelles précises sur des aliments et, peut-être aussi, à s’informer sur l’état de santé.

Une utilité santé et bien-être

Bien qu’il ne soit pas encore certain que Samsung intègre effectivement cette nouveauté dans son Galaxy S11, on peut déjà être sûr qu’elle proposera des fonctionnalités inédites en matière de santé et de nutrition. La raison en est que le spectrographe infrarouge est un instrument qui peut décomposer la lumière spectre de fréquences, d’en enregistrer le signal et de déduire la composition chimique d’un objet ou d’un aliment.

En d’autres termes, vous pouvez connaître les valeurs nutritionnelles d’un aliment en utilisant simplement votre smartphone. Ce capteur pourrait également servir à connaître l’état de santé d’une personne en calculant son taux de glycémie, par exemple.

Une fonctionnalité pas tant innovante que ça

Pour le moment, Samsung n’a pas encore confirmé si son dernier flagship comportera effectivement ce capteur de spectographie infrarouge ou non. Toutefois, si c’est le cas, on ne peut pas dire que ce sera une fonctionnalité innovante en ce qu’un tel dispositif a déjà été vu dans plusieurs smartphones comme le Changhong H2, présenté lors du CES 2017. Ce smartphone est, en effet, capable de dire si un fruit est assez mûr pour être consommé.

Malgré tout, avoir un spectromètre infrarouge dans son smartphone reste intéressant à ce qu’il permet de faire des choses assez originales.