Le glacier Perito Moreno s’est discrètement rompu

Perito Moreno, le célèbre glacier, s’est retrouvé au cœur de toutes les attentions en début d’année lorsqu’il a commencé à céder. De nombreux touristes ont ainsi fait le déplacement sur place pour assister à l’étrange spectacle. Cet impressionnant amas de glace de 250 km² s’étend sur une longueur de 30 km. De par ses dimensions, c’est la troisième calotte glaciaire au monde.

Les nombreux visiteurs ont donc pu admirer les prémices de la rupture d’une arche de glace survenue le samedi 10 mars 2018 à 12h40 (heure de Paris).

Le glacier se rompt naturellement à cause de l’eau qui s’infiltre petit à petit. Ce phénomène d’érosion entraîne la fonte de l’ensemble du glacier.

Ce qu’il faut savoir sur ce fameux glacier

Le glacier Perito Moreno a donc cédé sous l’effet de l’érosion et ce spectacle était tellement exceptionnel que des milliers de touristes ont fait le voyage au Parc national Los Glaciares en Patagonie pour assister à ce moment unique.

Selon le directeur du Glaciatium, Luciano Bernacchi, il fallait d’ailleurs s’attendre à une plus importante accumulation d’eau, par rapport aux dernières ruptures.

Le Perito Moreno est inscrit depuis plusieurs années au patrimoine mondial de l’UNESCO et il commence généralement à rompre durant la transition australe de l’été vers l’automne. C’est à ce moment que l’affluence des touristes est importante. Tout le monde se presse en effet sur place pour admirer ce phénomène naturel.

L’arche du glacier s’est rompue en pleine nuit

Malheureusement pour les touristes, l’arche du Perito Moreno s’est rompue dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 mars 2018. De plus, le spectacle fut gâché par une tempête qui a empêché le public d’assister à l’évènement. Personne n’était présent pour voir l’impressionnante arche qui s’effondre.

Dans tous les cas, ce site touristique est toujours très fréquenté. Il est possible d’y pratiquer des randonnées glaciaires voire du mini-trekking. La première rupture s’est déroulée en 1917 et la dernière s’est donc produite le 11 mars 2018. En moyenne, le glacier se rompt tous les deux à cinq ans.

La fréquence du cycle est irrégulière, donc il est difficile de prévoir la date de la prochaine rupture du glacier.