Le Golfe du Mexique abrite un ancien cimetière sous-marin

Le Golfe du Mexique abrite visiblement de nombreux trésors. En effectuant une expédition au large des côtes américaines, des archéologues ont en effet découvert un ancien cimetière sous-matin vieux de plus de sept mille ans.

Le Golfe du Mexique se trouve dans l’océan Atlantique et il s’étend sur une superficie de 1,5 million de kilomètres carrés avec une profondeur pouvant atteindre à certains endroits les quatre mille kilomètres.

Golfe du Mexique

Immense, il se compose de plusieurs baies et d’un canal communiquant avec la mer des Caraïbes.

Le Golfe du Mexique, un site archéologique insoupçonné

D’après les géologues, le golfe aurait appartenu au supercontinent de la Pangée à la fin du Paléozoïque et il se serait formé lors du clivage de la plaque nord-américaine. Ce n’est cependant qu’une théorie.

En 2016, une équipe de plongeurs s’est rendue sur place afin d’effectuer des fouilles. Les archéologues recherchaient des traces du Megalodon, un énorme requin datant du Cénozoïque.

Durant la plongée, un des membres de l’équipe a découvert une vieille mâchoire au large de Manasota Key. Il l’a rapporté à son laboratoire.

Intrigué par la forme de la mâchoire et par celle de l’unique molaire encore accrochée à sa structure, l’homme a pris quelques photos et il les a ensuite envoyées au Bureau of Archaeological Research de Floride pour avoir l’avis de ses pairs.

Ryan Duggins, le superviseur de la division consacrée à l’archéologie sous-marine, a alors eu la surprise de découvrir que la mâchoire en question appartenait en réalité à un individu préhistorique.

Un ancien cimetière amérindien ?

Fermement décidé à faire toute la lumière sur cette étonnante découverte, Duggins est revenu à l’endroit de la découverte avec une équipe et il a alors trouvé d’autres ossements : un os de bras cassé, trois fragments de crâne et diverses autres pièces.

Les chercheurs sont revenus sur place l’année dernière afin de réaliser de nouvelles fouilles et ils ont alors mis à jour plusieurs ossements, mais aussi des piquets en bois aiguisés et des fragments de textile.

Les analyses effectuées par la suite ont révélé que ces artefacts ont un peu plus de sept mille ans. Ils remontent donc au début de l’Archaïque et donc à une époque où les hommes ont commencé à se regrouper pour construire des villages et adopter un mode de vie plus sédentaire.

Plusieurs études ont été menées par la suite et le Département d’État de la Floride a fini par annoncer la découverte en début de semaine.

Ces informations sont à prendre avec prudence, mais Duggins et son équipe pensent que le site est en réalité un ancien cimetière amérindien datant de plusieurs millénaires, un cimetière créé lorsque le golfe n’était pas encore immergé.