Le gouvernement indien mise sur le développement de sa technologie quantique et informatique avec un investissement de 1,12 milliards de dollars

Pour le gouvernement indien, le développement de la technologie quantique est devenu une priorité afin de relever les multiples défis économiques auxquels le pays doit faire face.

Nirmala Sitharaman, la ministre des Finances a donc récemment annoncé que l’Inde va investir 1,12 milliard de dollars dans les nouvelles technologies. Cet investissement sera alloué à la « Mission nationale sur les technologies et applications quantiques » qui s’étendra sur une période de 5 ans.

Crédits Pixabay

Sitharaman insiste sur l’importance de la technologie quantique pour l’Inde. Selon elle, grâce aux applications de la technologie quantique, le pays pourra accéder à de nouvelles opportunités qu’offrent les domaines de la cybersécurité, de l’informatique et de la communication.

Plusieurs axes retenus pour développer l’économie numérique

Afin que l’Inde puisse vraiment se positionner dans le domaine de ces nouvelles technologies, une politique permettant au secteur privé de construire des parcs de centres de données sera instaurée. Un accent sera également mis sur l’écosystème entrepreneurial et la mise en avant des entreprises œuvrant dans le domaine du savoir, pour un « développement propice de la créativité et de la propriété intellectuelle ».

Par ailleurs, la couverture internet sera développée sur toute l’étendue du territoire. Par exemple, chaque Gram Panchayat, la plus petite unité administrative indienne, disposera également d’une connexion numérique.

Le gouvernement a ainsi choisi de beaucoup investir dans les nouvelles technologies. Cet investissement de 1,12 milliard de dollars ne pourra donc être que très fructueux et les résultats ne devraient pas tarder à venir.

La nouvelle économie, c’est celle de la technologie

Toujours selon les déclarations de Sitharaman, la nouvelle économie que les nouvelles technologies vont créer sera basée sur la technologie quantique, l’IA (Intelligence artificielle), l’IoT (Internet des Objets), l’impression 3D, le stockage de données ADN ainsi que les drones. Donc, les modèles commerciaux actuels en seront grandement affectés.

De nouveaux paradigmes économiques sont déjà en train de se mettre en place. On peut notamment énumérer l’économie du partage avec l’apparition des plates-formes d’agrégation.

Et c’est l’impact crucial que la maîtrise de ces technologies aura par rapport à l’ordre économique mondial, qui a incité l’Inde à réagir, selon sa ministre des finances.