Le graphène pour de l’énergie propre et illimitée ?

Alors que les solutions se multiplient pour essayer de s’affranchir des énergies fossiles, les piles et les batteries restent indispensables pour alimenter de nombreux appareils électroniques tels que les Smartphones par exemple. Elles ne sont pourtant pas réputées pour être écologiques, et c’est principalement à cause du silicium qui est un de leur principal composant.

De nombreux scientifiques travaillent cependant sur des solutions et alternatives qui permettraient de remplacer le silicium par autre chose. C’est notamment le cas du physicien Paul Thibado et ses collègues de l’Université de l’Arkansas aux États-Unis. Ils ont mené des recherches sur le graphène, un matériau qui, en théorie, a tout ce qu’il faut pour supplanter définitivement le silicium.

Une série de plusieurs ampoules

Photo de Rodolfo Clix provenant de Pexels

Dans un article publié dans Physical Review E, les chercheurs ont expliqué avoir trouvé comment le graphène pourrait permettre de produire une énergie à la fois propre et illimitée.

Comment ça marche exactement ?

En se basant sur des travaux antérieurs, les chercheurs de l’Université de l’Arkansas ont démontré que l’ondulation et la déformation du graphène lui permettent de produire un « courant continu pulsé » qui permettrait potentiellement d’alimenter les appareils électroniques.

Les chercheurs ont développé un système qui se caractérise par l’utilisation de deux diodes pour non seulement transformer le courant alternatif d’origine (AC) en courant continu (DC), mais aussi pour lui permettre de circuler dans les deux sens dans le circuit via des chemins séparés. Paul Thibado a ensuite expliqué que « le comportement marche-arrêt des diodes, de type interrupteur, amplifie en fait la puissance délivrée, plutôt que de la réduire, comme on le pensait auparavant […] Le taux de changement de résistance fourni par les diodes ajoute un facteur supplémentaire à la puissance. »

Pour vous donner une idée de ce que ça donne, les chercheurs ont partagé une petite vidéo sur YouTube qui illustre brièvement le fonctionnement du fameux système qu’ils ont imaginé.

Une solution d’alimentation pour les petits appareils

Ces résultats d’étude passionnants semblent prédire un avenir prometteur pour le graphène qui pourrait par exemple être utilisé pour alimenter les petits appareils. Comme l’explique Paul Thibado, « un circuit de récupération d’énergie basé sur le graphène pourrait être incorporé dans une puce pour fournir une alimentation basse tension propre, illimitée pour les petits appareils ou capteurs ».

Il ne reste plus qu’à développer un système qui permettrait une utilisation à grande échelle de l’énergie produite par le graphène. Rappelons en effet que le matériau reste encore un peu complexe et couteux à exploiter, mais le potentiel est bien là, ne serait-ce que pour remplacer les batteries de faible puissance. Paul Thibado et ses collègues poursuivent leurs travaux dans ce sens !

Mots-clés énergie