Le graphène pourrait être utilisé pour prévenir les piqûres de moustiques

Les moustiques font partie des espèces qui sont les plus dangereuses pour l’homme. Ces petits insectes se nourrissant de sang sont les vecteurs de nombreuses maladies mortelles pour ne citer que le paludisme ou encore la dengue.

Actuellement, les scientifiques continuent de chercher un moyen efficace de les éliminer, ou du moins de les éloigner, pour qu’ils ne puissent pas transmettre des virus mortels à l’homme.

Crédits Pexels

Des chercheurs de Brown University ont mis au point un tout autre moyen pour éloigner les moustiques. Il s’agit d’utiliser un tissu de doublure fabriqué avec le nanomatériau extrêmement solide qu’est le graphène. Ce dernier est 200 fois plus résistant que l’acier et plus léger que le papier.

L’étude a été publiée le 26 août dernier dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences.

Le rôle du graphène dans le nouveau système

D’après les chercheurs, le graphène peut être utilisé contre les moustiques de deux façons différentes. Premièrement, la couche de graphène est tout simplement si dure que les moustiques ne peuvent pas piquer à travers. Deuxièmement, le tissu en graphène peut empêcher la propagation des signaux chimiques qui attirent les moustiques.

D’après Robert Hurt, chercheur et professeur en ingénierie à Brown University, les moustiques sont les vecteurs de nombreuses maladies à travers le monde. Il y a donc un grand intérêt envers les systèmes de protection contre les moustiques qui n’utilisent pas de produits chimiques. Certains vêtements disponibles à la vente sont en effet infusés de perméthrine qui est un insecticide d’origine chimique.

Un test « direct »

Pour tester le tissu en graphène, des volontaires ont mis leurs bras dans un enclos rempli de moustiques avec une petite surface de peau à découvert. Les moustiques utilisés lors du test ont été élevés en laboratoire pour qu’il n’y ait aucun risque de contracter une maladie.

Certains des sujets portaient un patch fabriqué avec le tissu en graphène au niveau de la peau à découvert, et aucun moustique n’est venu les piquer. Selon Cintia Castillho, premier auteur de l’article et doctorante à Brown, les moustiques ne sont même pas venus se poser sur le patch, c’est comme s’ils étaient totalement indifférents.

Cette nouvelle méthode pour éviter les piqûres de moustiques pourrait être la solution pour lutter contre les maladies transmises par ces insectes volants. Il reste à savoir si les tissus en graphène sont vraiment intéressants par rapport au coût de leur fabrication.

Mots-clés Moustique