Le Groenland a perdu 217 milliards de tonnes de glace le mois dernier

Le 26 juillet dernier, un représentant de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé que les vagues de chaleur qui viennent de toucher le continent européen allaient s’abattre sur le Groenland.

Plus récemment, les experts ont déclaré que la calotte glaciaire est actuellement sous la canicule provenant de l’Afrique du Nord. Ils estiment que cela engendrera une dangereuse augmentation du niveau de la mer.

Crédits Pixabay

Comme l’a indiqué Twila Moon, une chercheuse du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) à Boulder, au Colorado, l’arrivée de cet air chaud sur la région provoquera probablement « un autre pic important dans la zone de fonte ». Effectivement, le mois dernier, le Groenland a déjà perdu 217 milliards de tonnes (197 milliards de tonnes métriques) de glace.

La pire fonte glaciaire du Groenland a été enregistrée lors d’une canicule en 2012. 97 % de la surface de calotte glaciaire avait fondu.

L’une des pires fontes de l’histoire de la région

Le 31 juillet dernier, onze milliards de tonnes (dix milliards de tonnes métriques) de glace se sont transformées en eaux liquides avant de se déverser dans l’océan. Les experts ne savent pas encore si la fonte glaciaire de cette année dépassera le record de 2012. En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’il s’agit de l’une des pires fontes de l’histoire de la région.

Jusqu’ici, 56 % de la calotte glaciaire a fondu. Toutefois, les spécialistes ont enregistré des températures plus élevées que celles de la canicule de 2012. Elles atteignent 15 à 20 degrés Fahrenheit au-dessus de la moyenne. Après la fonte du mois dernier, le niveau moyen de la mer a monté de 0,5 millimètre.

« Pour ceux qui se tiennent au courant, cela signifie que la fonte de glace du Groenland se termine en juillet avec une perte de masse nette de 197 Gigatonnes depuis le 1er du mois », a récemment tweeté la climatologue Ruth Mottram.

« Canicule en cours au Groenland – le 31 juillet, jour de fonte le plus important à ce jour – 56 % de la calotte glaciaire avait au moins 1 mm de fonte en surface et plus de 10 milliards de tonnes de glace ont été perdues dans l’océan par la seule fonte de surface », a également posté le compte Groenland@greenlandicesmb.

Un risque plus élevé pour les tempêtes

« Cela peut sembler sans importance, mais chaque augmentation du niveau de la mer fournit une rampe de lancement plus élevée pour les tempêtes afin d’inonder plus facilement les infrastructures côtières, comme le métro de New York, dont certaines parties ont été inondées pendant l’ouragan Sandy en 2012 », ont rapporté Andrew Freedman et Jason Samenow dans The Post. « Pensez à un match de basket qui se joue sur un terrain dont le sol s’élève progressivement, ce qui permet aux joueurs encore plus petits de dunker le ballon. »