Le Heal-berg, un gratte-ciel flottant futuriste

Chaque année, les auteurs des projets innovants en matière de hautes constructions qui participent au concours Evolo Skyscraper Competition sont récompensés. Durant l’édition 2017, un projet remarquable a reçu la mention honorable. Il s’agit de la construction d’un gratte-ciel flottant doté de nombreuses technologies avancées appelé Heal-berg.

En général, ces énormes bâtiments ne sont pas du tout écologiques, mais cette fois-ci, c’est tout le contraire. C’est sa capacité à contribuer à l’assainissement de l’environnement qui le différencie des autres buildings.

Hal-Berg 1

Ce projet avait attiré l’attention de tout le monde, cependant, la construction du gratte-ciel reste un énorme challenge.

Un bâtiment au propice à l’environnement

Les auteurs du projet ont affirmé que les technologies les plus récentes et avancées du monde seront intégrées dans ce gratte-ciel futuriste. Sa forme ressemble à celle d’un iceberg pour convenir parfaitement au thème imposé, mais également pour montrer l’image d’une banquise sous l’effet du réchauffement climatique. Pour le moment, certaines technologies vertes destinées à la conception du Heal-berg sont encore en stade d’étude ou en cours de réalisation.

Par ailleurs, sa mission principale est de purifier l’air. Pour cela, elle capte les émissions de dioxyde de carbone. Le gaz ainsi recueilli sera ensuite filtré et transformé en oxygène. Le processus se fera avec l’utilisation des lasers fabriqués par l’Université de Californie.

Comme le bâtiment est totalement écologique, sa forme aérodynamique jouera un grand rôle sur le fonctionnement des turbines qui y seront installées. Il sera ainsi alimenté avec de l’énergie éolienne. L’énergie osmotique sera également utilisée et bien évidemment, il devrait se trouver à proximité des estuaires.

Un projet très haute technologie

Plus hallucinant encore, le fameux hyperloop sera le moyen de transport principal pour connecter les personnes à l’intérieur du building avec ceux de l’extérieur. Les habitants dans les différents complexes quant à eux se déplaceront avec des drones.

En ce qui concerne le moyen de construction du Heal-berg, les architectes ont choisi d’utiliser l’impression en 3D. L’élément de base de chaque mur sera le graphène, un matériau très résistant, mais pourtant très léger. Pour le moment, l’existence du Heal-berg n’est que théorique, car la construction et l’achèvement d’un tel projet sont encore très complexes.

Hal-Berg 2