Le HoloLens dévoile sa fiche technique

Le HoloLens est un produit extrêmement prometteur, qui ne devrait avoir aucun mal à trouver sa place en entreprise. La première version du casque est d’ailleurs disponible en pré-commande depuis le 1er mars dernier mais elle s’adresse avant tout aux développeurs et elle est ainsi proposée à 3 000 $. Windows Central a donc sorti le carnet de chèques afin d’acquérir un exemplaire du casque.

Après l’avoir testé, le site a eu l’idée d’installer AIDA64 Mobile sur l’appareil pour obtenir davantage de détails au sujet de sa configuration et de sa fiche technique.

Microsoft HoloLens

Windows Central a publié la fiche technique du casque HoloLens.

Désormais, nous savons donc ce que le casque a réellement dans le ventre.

Le HoloLens est animé par un SoC Intel qui va bientôt disparaître du marché

Le HoloLens est ainsi animé par un SoC Intel Atom x5-Z8100 gravé en 14 nm et composé de quatre coeurs 64-bit cadencés à 1,04 GHz, une puce qui sera prochainement abandonnée par son constructeur. Elle est associée à un GPU HoloLens Graphics fourni par Intel, un GPU comportant très exactement 113 MB de mémoire dédiée et de 980 MB de mémoire partagée.

Le processeur du casque est épaulé par 2 GB de mémoire vive. C’est peu mais les applications n’ont de toute façon pas la possibilité d’utiliser plus de 900 MB de mémoire, une limite imposée par le système.

De ce côté-là et sans surprise, le HoloLens est animé par un Windows 10 et plus précisément par une version 32-bit. Le système occupe environ 10 GB d’espace et il reste donc 54,09 GB pour les applications et les fichiers de l’utilisateur.

Les applications ne sont d’ailleurs pas très lourdes. Skype pèse par exemple 50 MB, contre 139 MB pour Galaxy Explorer Project, 433 MB pour Young Conker, 155 MB pour RoboRaid, 892 MB pour Fragments ou 23 MB pour 3D Viewer. C’est plutôt raisonnable.

Une fiche technique modeste pour un produit innovant

Contrairement au HTC Vive ou même à l’Oculus Rift, le casque de Microsoft est totalement autonome et il est en plus dénué de câbles ou de fils. Il n’est donc pas nécessaire de le brancher à une source d’alimentation pour l’utiliser.

Afin de lui conférer la plus grande autonomie possible, son fabricant l’a donc équipé d’une batterie de 16,5 Wh. C’est peu mais cela confère au produit une autonomie de deux heures en moyenne. Après, tout dépend évidemment de l’utilisation qui en est faite.

Dans l’absolu, la fiche technique du HoloLens est donc assez basique. Maintenant, le produit n’en reste pas moins exceptionnel, lui.

Mots-clés hololensmicrosoft