Le HomePod ne rapporte pas tant que ça à Apple

Apple est connu pour vendre ses appareils au prix fort et son HomePod, annoncé l’été dernier, ne fait pas exception à la règle. Pourtant, en dépit de son tarif calé à 349 dollars (soit, à la louche, entre 100 et 250 dollars plus cher que les assistants personnels de Google et Amazon), il semblerait que la firme à la pomme ne se fasse pas tant d’argent que ça sur son dernier gadget.

C’est en tout cas ce que l’on apprend de Bloomberg, qui a réussi à mettre la main sur le prix des composants du HomePod et à prendre connaissance de la marge qu’Apple retire de son produit. Et à la vue de ces données, autant dire que la firme ne vole pas ses clients en proposant son assistant personnel à un tarif pourtant élevé.

Contrairement à ce que son prix pourrait laisser penser son prix, le HomePod ne rapporte pas tant que ça à Apple, qui bénéficie de marges moins importantes que ses concurrents sur ce type d’appareils.

Le média américain révèle en effet que si Google et Amazon parviennent de leur côté à profiter de marges respectives de 66 et 56% avec leurs Google Home et Amazon Echo, Apple doit pour sa part se contenter d’une marge de “seulement” 38%. Un petit sacrifice qui irait toutefois dans le sens d’une stratégie globale pensée par le géant de Cupertino pour ce marché.

Le HomePod : un appareil relativement coûteux à produire

Ramené à l’unité, un HomePod coûterait en effet assez cher à produire, et ce à cause de composants relativement nombreux. Bloomberg dresse ainsi une sorte de liste de course détaillant tout ce qu’il faut pour fabriquer un HomePod et le coût de ces fameux “ingrédients”.

On découvre notamment que les différents micros (au nombre de 6), haut-parleurs (7 tweeters et 1 woofer) et composants divers relatifs à l’alimentation coûtent 59 dollars à Apple. Ce à quoi il faut ajouter le système d’éclairage dédié aux animations de Siri et certaines pièces complémentaires utiles à l’IA, qui reviendraient à 60 dollars ; la puce A8 qui vaut pour sa part 25.50 dollars ; et enfin le châssis de l’appareil, son revêtement en tissus, quelques composants additionnels, ainsi que les frais de “fabrication, de test et de packaging” pour un total de 42.50 dollars.

Au-delà du simple coût de production de l’appareil, notons que des frais importants sont systématiquement engagés par Apple au niveau marketing, ce qui ne laisse au bout du compte qu’une marge assez modeste à la firme de Tim Cook. Nettement plus restreinte en tout cas que celles de ses derniers iPhone (64% pour l’iPhone X et 59% pour le 8).

Il n’empêche qu’Apple aurait pris la décision de vendre ses HomePod (qui débarqueront en France au printemps prochain) avec une marge réduite en pleine connaissance de cause. C’est en tout cas ce qu’explique un analyste de TechInsight : “Apple compresse un peu ses marges en ayant dans l’idée de la jouer quitte ou double (…). [Pour se faire] ils ont dû réduire le prix de vente vis-à-vis de leurs standards habituels, en espérant vendre du volume“.

Reste à voir si Apple saura s’imposer face à une concurrence solidement installée aux États-Unis… et le tout avec un appareil doté d’un tarif sensiblement plus élevé.