Le James Webb Telescope étudiera Jupiter et ses lunes

Les lunes de Jupiter font partie des premiers satellites à avoir été découvert par Galilée en 1610. Pour les scientifiques, elles représentent des objets d’études fascinants, en raison de leurs caractéristiques. Les quatre plus grosses lunes de Jupiter sont connues sous les noms d’Europe, Io, Ganymède et Callisto.

Aujourd’hui, des astronomes projettent de mettre à contribution le James Webb Telescope de la NASA pour étudier de plus près Jupiter et ses lunes. Dans le cadre de cette étude, une équipe constituée de plus de 40 chercheurs a développé un programme ambitieux qui permettra au James Webb Telescope d’effectuer l’une de ses premières observations scientifiques dans le système solaire.

Crédits Pixabay

Cette équipe sera dirigée par les astronomes Imke de Pater, de l’Université de Californie, et Thierry Fouchet, de l’Observatoire de Paris.

Des observations qui visent Ganymède et Io

Ce programme d’observation poussera les instruments du James Webb Telescope au maximum de leurs capacités.

« Ce sera une expérience très difficile. Jupiter est très lumineux, et les instruments du James Webb Telescope sont très sensibles. Le fait d’observer en même temps cette planète brillante, ses anneaux et ses lunes sera un excellent moyen de voir jusqu’où peut aller la technologie innovante de ce télescope », a déclaré Imke de Pater.

Le James Webb Telescope devra étudier Jupiter et ses anneaux, ainsi que deux de ses lunes, à savoir Ganymède et Io. Au vu de la complexité de cette mission, les astronomes ont indiqué que le télescope devra faire l’objet de nombreuses configurations avant d’entamer ses observations.

À lire aussi : Le James Webb Telescope encore repoussé

Le James Webb Telescope étudiera de près la Grande Tache rouge de Jupiter

Afin de mener à bien cette étude, les chercheurs devront calibrer les instruments du James Webb Telescope, pour qu’ils s’adaptent à la lumière de Jupiter. Ils doivent également prendre en compte la rotation de cette planète, qui met seulement 10 heures à tourner sur elle-même.

Le James Webb Telescope permettra aux scientifiques d’avoir un nouveau point de vue sur la Grande Tache rouge, une énorme tempête sur Jupiter.

« Nous savons que l’atmosphère qui se trouve au-dessus de la Grande Tache rouge est plus froide que celle qui se trouve dans d’autres régions de Jupiter, mais à de hautes altitudes, dans la mésosphère, elle se réchauffe un peu plus. Nous allons utiliser le James Webb Telescope pour enquêter sur ce phénomène » a expliqué Imke Pater.

Le lancement du James Webb Space Telescope devrait avoir lieu à l’horizon 2021.