Le Japon aussi reçoit des graines en provenance de la Chine

Depuis quelques semaines, des habitants de la ville de Miura, à Kanagawa, au Japon, ont signalé avoir reçu des paquets de graines en provenance de Chine. Pourtant, ils n’en auraient jamais commandé. Les autorités de la capitale provinciale de Yokohama ont alors mis en garde la population par rapport à ces produits mystérieux.

Jusqu’ici, rien ne prouve encore que les personnes qui les ont expédiées n’ont pas de mauvaises intentions.

Des graines pour oiseau

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Les experts en biologie végétale ont fait part de leurs inquiétudes quant à ces graines chinoises qui circulent sur le territoire japonais. Ils déconseillent fortement l’ouverture du paquet et surtout la plantation des semences qui se trouvent à l’intérieur. Ils craignent que ces colis suspicieux ne mettent en danger l’agriculture du pays en créant des problèmes de biosécurité.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a officiellement déclaré que son gouvernement n’est pas impliqué dans cette affaire. D’ailleurs, les cachets postaux inscrits sur le colis semblent avoir été falsifiés.

Les mystérieuses graines ont été signalées dans d’autres pays

Des milliers de colis similaires ont été reçus depuis la fin juillet, notamment aux États-Unis, au Canada et en Europe. Apparemment, il s’agit de différentes sortes de graines comme le chou, la menthe, le romarin, la lavande, l’hibiscus et la rose. Les autorités de plusieurs États américains ont également donné des consignes restrictives aux habitants.

« Les graines dans les colis sont encore inconnues. Elles pourraient être des espèces envahissantes qui contiennent des herbes nuisibles et dangereuses. Ainsi, il serait prudent de ne pas les semer. Si les semences sont dans un emballage scellé, il ne faut pas ouvrir le paquet », a déclaré le département agricole de l’Ohio.

Certains internautes ont partagé les photos du fameux colis sur les réseaux sociaux. Des caractères chinois sont inscrits sur les étiquettes. La présentation du paquet est particulièrement esthétique, comme s’il contenait un bijou de grande valeur.

Des e-commençants qui font du brushing ?

Des enquêteurs au service de la police en Ohio ont avancé qu’il s’agit d’une technique déloyale courante dans le domaine du commerce en ligne. Ils ont fait allusion à un « brushing », une stratégie qui consiste à améliorer les évaluations d’un produit en générant de fausses commandes.

« Les mystérieux colis reçus par de nombreuses personnes au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni ne semblent être que de l’escroquerie de la part de ceux qui pratiquent la technique de  brushing », ont-ils déclaré.

Les vendeurs en ligne qui s’adonnent à cette pratique essaient de collecter des informations sur la clientèle. Pour ce faire, ils envoient tout simplement des marchandises moins coûteuses ou gratuites, comme des graines, à des acheteurs potentiels avant de mettre leur produit sur le marché.