Le Japon compte envoyer des hommes sur la Lune avant 2030

Le Japon s’intéresse lui aussi à la Lune. La JAXA a en effet tenu une conférence de presse en fin de semaine dernière pour présenter une nouvelle mission visant à envoyer des hommes et des femmes sur le satellite de notre belle planète à l’horizon 2030. Elle ne compte cependant pas opérer seule et elle compte ainsi travailler en étroite collaboration avec la NASA.

Créée en 2003, la JAXA est née de la fusion des trois principales organisations spatiales japonaises : le NASDA, la NAL et l’ISAS.

JAXA Lune

Elle a pour principale mission de piloter toutes les missions en relation avec le programme spatial du Japon. Cela inclut notamment le lancement et la mise en oeuvre de lancer et de satellites scientifiques, militaires ou civils.

Le Japon s’intéresse à la Lune

La JAXA a de multiples compétences et elle a beaucoup travaillé sur l’ISS tout en développant en parallèle des sondes spécialisées dans l’étude des astéroïdes et des corps filant dans le système solaire.

L’agence ne compte cependant pas se limiter à ces missions et elle a ainsi l’intention d’envoyer des astronautes sur la Lune à l’horizon 2030.

L’annonce a été faite la semaine dernière, au cours d’une réunion animée par plusieurs experts travaillant en étroite collaboration avec le Ministère des Sciences et de l’Education du Japon. Les représentants de l’agence ont présenté leur projet, tout en précisant qu’ils n’avaient pas l’intention de travailler seuls sur cette ambitieuse maison.

En réalité, la JAXA souhaite plutôt s’associer à une mission internationale conduite par la prolifique NASA.

Une mission internationale pilotée par la NASA

Non contente de vouloir envoyer des hommes et des femmes sur la planète rouge, l’agence spatiale américaine compte également retourner sur la Lune dans un avenir proche. L’idée serait en effet de construire une station spatiale dans l’orbite du satellite afin de pouvoir ravitailler plus facilement les vaisseaux et les cargos en partance pour Mars. Toutefois, elle n’a pas les moyens de mener de front ces deux missions et elle souhaite par conséquent travailler en collaboration avec les agences des autres nations.

La JAXA, de son côté, a l’habitude de travailler avec les autres nations et elle estime donc avoir pleinement sa place dans cette mission ambitieuse, une mission qui lui permettrait bien évidemment de mettre en avant l’expertise de ses ingénieurs et de ses techniciens.

Selon l’AFP, l’agence aurait obtenu le soutien de son gouvernement.

RED by SFR : le forfait 5 Go à 10 € par mois à vie

Mots-clés espacejaponjaxalune