Le Japon teste sa première voiture volante à Tokyo

Depuis quelques années, de nombreuses entreprises technologiques se sont lancées dans la mise au point de véhicules volants qui pourront transporter des passagers dans le futur. Le 5 août dernier, NEC Corp., la société japonaise, a testé un aéronef qui sera vraisemblablement le modèle des futures voitures volantes au Japon dans quelques années.

L’essai a été effectué à Tokyo et s’est avéré très prometteur puisque l’engin a pu flotter à trois mètres du sol, même si ce n’était que pendant un temps relativement court d’une minute seulement.

Crédits Pixabay

Ce projet entre dans le cadre de la volonté du Japon de devenir un leader dans le domaine des voitures volantes. Selon un responsable de l’entreprise, cela servira aussi à résoudre les problèmes de circulation routière qui perdurent dans le pays.

Un drone de grande taille pour le transport de passagers

Lors du test, la voiture volante de NEC Corp. a volé sans passager, mais elle est bien destinée à transporter des personnes dans le futur. À première vue, l’appareil ressemble à un grand drone.

Il pèse 150 kilogrammes environ et mesure 3,9 mètres de long pour 3,7 mètres de large et 1.3 mètre de haut. L’aéronef dispose de quatre grandes hélices et fonctionne grâce à une batterie.

L’essai a été effectué dans une cage de 10 sur 20 mètres et ayant une hauteur de 2 mètres pour éviter que la voiture ne fasse de dégâts en cas de problème. Le véhicule a également été attaché au sol pour plus de précautions.

Le moyen de transport de 2026 au Japon

Selon Kouji Okada, un des responsables du projet chez NEC, les voitures volantes sont la solution au problème de la circulation routière au Japon où la densité de la population est très élevée. « Nous nous positionnons comme un catalyseur de la mobilité aérienne, fournissant des données de localisation et une infrastructure de communication pour les voitures volantes » a-t-il déclaré.

À l’heure actuelle, la société NEC Corp. ne prévoit pas une production en masse du modèle. Toutefois, l’entreprise collabore avec Cartivator et c’est cette dernière qui produira le modèle pour qu’il soit disponible sur le marché en 2026.

A part NEC Corp. et Cartivator, les entreprises qui travaillent sur la technologie des voitures volantes sont actuellement nombreuses, pour ne citer qu’Uber Technologies Inc., Boeing ou encore Kitty Hawk Corp. Reste à savoir laquelle d’entre elles sera la première à mettre son modèle à la disposition du public.