Le Japon travaille sur des protocoles pour se protéger des OVNIS

Le Japon a annoncé, par la voix de son ministre de la Défense, qu’il allait travailler sur des protocoles pour d’éventuelles rencontres avec des OVNIS. Des déclarations qui font suite à la publication de trois vidéos par le département américain de la Défense.

La semaine dernière, le Pentagone a en effet rendu publiques trois vidéos mettant en scène des objets volants non identifiés.

Le Pentagone a rendues publiques trois vidéos montrant des objets volants non identifiés - capture vidéo

Le Pentagone a rendu publiques trois vidéos montrant des objets volants non identifiés – capture vidéo

D’après le Japan Times, ces vidéos ne sont pas passées inaperçues au Japon.

Le Japon travaille sur des protocoles pour les OVNIS

Taro Kono, le ministre de la Défense japonais, a ainsi déclaré ce mardi que les pilotes des forces de l’air du Japon n’avaient encore jamais croisé d’OVNIS, mais que son bureau prenait la menace très au sérieux.

Le ministère a donc l’intention d’élaborer des protocoles précis portant sur ce type de rencontre. Il craint en effet que la nature de ces objets provoque la confusion au sein des équipes de la Force aérienne d’autodéfense.

À l’heure actuelle, lorsqu’un avion non identifié pénètre dans l’espace aérien du Japon, des chasseurs sont envoyés pour l’intercepter et les pilotes doivent ensuite l’inviter à changer de cap, en utilisant la langue anglaise.

Mais Taro Kono pense que ces protocoles sont inefficaces pour des objets volants comme ceux des vidéos du Pentagone. D’après le ministre, il est en effet possible que ces OVNIS ne puissent pas être détectés par des radars terrestres et il y a donc un risque de rencontre fortuite. Dans ce contexte, il est donc impératif de mettre au point des protocoles précis, et ce afin de protéger les pilotes des chasseurs en mission.

Des instructions claires et détaillées

En cas de rencontre, ces derniers seront donc amenés à se détourner de leur mission et à se placer à une distance de sécurité de l’objet. Ils devront ensuite l’observer afin de déterminer s’il s’agit ou non d’un drone et contacter le Centre de défense aérienne afin d’obtenir de nouveaux ordres.

Taro Kono a également précisé qu’il ne croyait pas aux OVNIS, pas à titre personnel en tout cas, mais que sa fonction exigeait de lui qu’il mette tout en oeuvre pour protéger les Japonais.

Il peut être utile de rappeler qu’à ce stade, personne n’a encore été en mesure de déterminer la nature des objets volants aperçus sur les vidéos du Pentagone.

Mots-clés japon