Le Japon va traquer les OVNIS

Le Japon a annoncé une nouvelle pour le mois surprenante. Désormais, les forces de défense du pays seront tenues d’enregistrer et de signaler toute observation d’objet volant non identifié dans l’espace aérien du pays.

D’après les agences de presse japonaises, la demande vient directement de Taro Kono, l’actuel ministre de la Défense du Japon. L’homme a en effet donné des instructions au personnel militaire et il leur a ainsi de demandé de veiller à enregistrer et à déclarer toute observation d’OVNIS faite dans l’espace aérien du pays.

Un panneau pris en photo autour de la Zone 51

Crédits Pixabay

Une décision assez surprenante lorsqu’on connaît la position du ministre de la Défense japonais sur toutes ces questions.

Les forces armées japonaises tenues de déclarer toute observation d’OVNIS

Comme le rappelle le Japan Times, Taro Kono s’était en effet exprimé publiquement suite à la divulgation de plusieurs vidéos du Pentagone mettant en scène des objets volants non identifiés et il avait alors confié qu’il ne croyait pas le moins du monde aux OVNIS.

En février 2018, le gouvernement japonais avait également rendu publique sa position officielle sur ces objets, en indiquant en substance qu’il ne croyait pas en leur existence puisque personne n’avait été réellement en mesure de la confirmer par des preuves irréfutables.

En conséquence, les forces armées japonaises avaient pris le parti de ne pas établir de procédure pour ses forces armées en cas de rencontre fortuite.

Toutefois, si l’on en croit certaines sources, le ministre de la Défense du Japon aurait abordé ce point avec son homologue américain lors d’une visite de routine organisée à Guam.

Une rencontre qui a tout changé ?

Une information confirmée ensuite par la publication d’un document officiel sur un site du gouvernement japonais. Document qui ne révèle pas grand-chose sur la teneur même de l’échange, mais qui évoque tout de même une “étroite collaboration” entre le Japon et les États-Unis.

L’échange en question semble donc avoir été suffisamment éclairant pour pousser l’homme fort du gouvernement japonais à revoir ses positions.

Ce qui en soi n’a d’ailleurs rien de surprenant. Les OVNIS sont souvent associés aux visites d’êtres venus d’ailleurs, mais le terme est bien plus générique que cela et il regroupe finalement tous les appareils non identifiés, ce qui peut inclure par exemple les drones ou les aéronefs testés dans le plus grand secret par les puissances militaires de ce monde.

Or justement, le contexte géopolitique est assez compliqué en ce moment avec les tensions entre Washington et Pékin. Les Etats-Unis ont donc besoin de garder un oeil sur ce qui se trame en Chine et le Japon, par sa position géographique, peut être un véritable atout dans cette entreprise.

Mots-clés japon