Le lait de cafard, un aliment du futur ?

Beaucoup de personnes ont la phobie des cafards, probablement à cause de leur apparence, mais peut-être aussi à cause du fait qu’ils peuvent s’incruster partout. Même s’ils ont toujours été considérés comme des insectes nuisibles, les cafards auraient une vertu que beaucoup ignorent encore.

Selon les scientifiques, certains cafards seraient une source importante de protéines. Ces insectes pourraient ainsi aider à résoudre le problème mondial de la production alimentaire qui devient de plus en plus inquiétant au fil des années.

Cafard dans une tasse
Crédits 123RF.com

Une étude effectuée il y a une dizaine d’années a révélé qu’une espèce de cafard connue sous le nom scientifique Diploptera punctata avait dans son estomac des cristaux de protéines de lait assez spéciaux.

Une espèce qui sort de l’ordinaire

D. punctata est une espèce de cafard vivipare. Contrairement aux autres cafards qui pondent des œufs, elle donne naissance à des petits cafards vivants. Pour nourrir ces derniers, elle leur donne une sorte de lait, tout comme le font les mammifères avec leurs progénitures.

Le « lait » de D. punctata est composé de cristaux qui contiennent une énorme quantité de protéines. Selon les estimations, un seul cristal contiendrait trois fois plus d’énergie que la même masse de lait de vache.

Une méthode pour une production massive

Etant donné la taille des cafards, récolter les cristaux de protéines de lait demanderait beaucoup de travail. C’est la raison pour laquelle des chercheurs ont mis au point une méthode moins exigeante et moins coûteuse pour exploiter cette potentialité.

Une nouvelle étude publiée dans la revue International Union of Crystallography en juillet dernier montre comment les chercheurs ont réussi à séquencer les gènes responsables de la production des cristaux de protéines chez les cafards. Selon le rapport, il est ainsi possible de produire les cristaux in vitro, ouvrant la voie vers une éventuelle production en masse.

Sanchari Banerjee, un des auteurs de l’étude, a déclaré que les cristaux étaient comme un aliment complet. Ils contiennent à la fois des protéines, des graisses et des sucres. En analysant les séquences protéiques, les scientifiques ont découvert que tous les acides aminés essentiels étaient présents dans les cristaux.

Les chercheurs projettent d’utiliser un système de levures pour produire en masse les cristaux de protéines. Toutefois, ils n’envisagent pas encore d’en faire un produit commercial.

Mots-clés cafards