Le lance-flamme d’Elon Musk passe mal auprès de certains politiques

C’était à prévoir, certaines personnalités politiques américaines voient d’un très mauvais œil le dernier projet en date d’Elon Musk. Nous en parlions il y a quelques jours, le patron de Tesla et Space X serait en passe de lancer un lance-flamme signé du logo de The Boring Company, son autre entreprise spécialisée en temps normal… dans la construction de tunnels.

Une idée complètement barrée, comme seul Elon Musk semble en avoir, mais qui n’est pas particulièrement appréciée par les autorités. Preuve s’il en fallait un certain Miguel Santiago, actuellement rattaché à l’Assemblée de l’État de Californie, s’est exprimé avec une certaine virulence sur la question au travers de son compte Twitter.

Le lance-flamme d’Elon Musk a fait beaucoup parler de lui la semaine dernière, mais cette mise en lumière pourrait nuire à l’aboutissement de ce projet complètement barré…

Pour marquer le coup, l’intéressé s’est même fendu d’un communiqué de presse dans lequel on peut prendre connaissance de son opinion complète – et le moins que l’on puisse dire c’est que le démocrate est particulièrement remonté. Une prise de position qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes, qui semblent pour leur part amusés par l’initiative cocasse d’Elon Musk.

Un lance-flamme parfaitement légal selon Elon Musk

C’est en tout cas ce que le chef d’entreprise a expliqué en ces mots au YouTubeur Marques Brownlee, toujours sur Twitter : « l’ATF [Bureau de l’alcool, du tabac, des armes à feu et explosifs] spécifie qu’un lance-flamme doté d’une flamme de moins de trois mètres est autorisé. Notre produit est conçu pour proposer un maximum de fun pour un minimum de danger. Tu serais nettement plus effrayé devant un couteau à steak« .

Pour sa part Miguel Santiago reste campé sur ses positions et met l’accent sur le rapport de confiance que l’Etat de Californie et Elon Musk entretiennent, notamment au sujet de la construction d’un tunnel visant à alléger la circulation routière dans le centre-ville de Los Angeles. « L’Etat de Californie et le comté de Los Angeles ont placé leur confiance en M. Musk pour qu’il aide à résoudre un véritable problème d’intérêt public en construisant un tunnel sous la ville visant à alléger le trafic« . Ce à quoi le politicien ajoute : « Ce détournement [des prérogatives initiales de The Boring Company] est ressenti comme une gifle en pleine figure« .

Notons qu’en dépit de cette affaire, les précommandes pour le lance-flamme de The Boring Company ont bel et bien débuté. L’engin cracheur de feu est proposé à 500 dollars (contre 600 précédemment évoqués) et aurait déjà séduit près de 10.000 personnes. Reste maintenant à savoir si ces précommandes seront honorées ou pas…