Le lancement du télescope James Webb est de nouveau décalé

Précédemment, la NASA et l’ESA (European Space Agency) ont fixé la date du lancement du télescope James Webb pour le 31 octobre 2021. C’est officiel, cette échéance est encore repoussée. Toutefois, selon les estimations de deux agences spatiales, cette fois, ce sera juste un petit décalage de quelques semaines.

Récemment, Beatriz Romero, la directrice de lancement de James Webb, a ainsi indiqué qu’un ensemble de facteurs permet d’expliquer ce nouveau report. Entre l’acheminement de James Webb, la mise au point de la fusée Ariane 5 qui se chargera de l’envoyer dans l’espace, et les conditions sur le site de lancement, la NASA et l’ESA ne savent plus où donner de la tête.

Crédits Pixabay

Comme on s’en serait douté, l’ampleur de cette mission ne permet pas à la NASA et à l’ESA de faire les choses à la va-vite. Et vu la tournure des événements, il se pourrait bien qu’un autre décalage soit encore au rendez-vous.

Un nouveau report, dû en partie à la pandémie de Covid

D’après Romero, tout d’abord, le transport de James Webb vers sa base de lancement situé en Guyane française (Amérique du Sud), pose problème. En effet, comme le James Webb y sera acheminé par bateau avant l’automne, les pirates inquiètent la NASA.

Ensuite, le lanceur Ariane 5 n’est pas encore prêt en raison d’un souci lié à son carénage. Cependant, les experts d’Arianespace, la firme qui se charge du lancement, auraient déjà réparé cet appareil. Mais pour que tout se déroule sans accrocs, la fusée Ariane 5 devra encore être mise à l’épreuve. Ce qui risque de demander beaucoup de temps.

Enfin, la base de lancement de James Webb ne serait probablement pas adaptée pour cette mission. Selon les informations, c’est à mettre sur le compte des restrictions sanitaires imposées en Guyane française pour limiter la propagation du Sars-CoV-2.

Espérons que cette fois, le retard ne s’éternisera plus

La NASA et l’ESA devaient envoyer ce télescope, estimé valoir 10 milliards de dollars, en orbite depuis au moins une décennie. Et après d’innombrables reports, alors que le moment fatidique était déjà proche, la NASA et l’ESA ont une nouvelle fois décalé le lancement de James Webb.

Pour rappel, le télescope James Webb est appelé à remplacer ce bon vieux Hubble et apporter un souffle nouveau dans le domaine de l’observation spatiale. Maintenant, ce lancement désormais prévu pour le début du mois de décembre pourrait bien une nouvelle fois être repoussé.