Le lapin magique se montre en vidéo

Depuis quelques jours, la vidéo d’un petit rongeur, encore peu connu, a inondé la toile. Le scientifique chinois Li Weidong, l’a publié afin de révéler au monde l’existence de cet adorable animal appelé scientifiquement « ochotanailiensis ». Des images intimes de la petite boule de poils ont été filmées grâce aux prises par plusieurs pièges photographiques installés dans leur univers depuis septembre 2017.

L’Ili Pika, un rongeur haut d’une vingtaine de centimètres, est devenu célèbre grâce à de magnifiques images prises à l’état sauvage. Celles-ci ont le mérite de mettre en exergue, pour la première fois, la vie de l’espèce qui est actuellement en voie de disparition. Les scientifiques estiment que sa population est constituée de moins de mille individus.

Vivant dans une région très reculée de la Chine, il était si difficile à observer qu’on a fini par le surnommer « le lapin magique ».

Une petite créature végétarienne

Découvertes en 1983 par Li Weidong, ces mystérieuses créatures de Chine sont peu nombreuses et ont un caractère farouche. Très petit, mignon et poilu tel un ours en peluche, l’Ili Pika est un mammifère vivant à 4.000 mètres d’altitude, dans les montagnes du nord-ouest de la Chine. Il s’est habitué à survivre dans un milieu froid et aride.

Confirmée en tant que nouvelle espèce depuis 1985 par l’Institut Xinjiang pour l’Ecologie et la Géographie, elle est restée dans l’anonymat total. Après de nombreuses campagnes scientifiques consacrées à sa recherche, on a pu découvrir que le Pika est végétarien et qu’il ne pèse pas plus de deux cents grammes.

Une espèce menacée par le réchauffement climatique

Depuis 2008, l’Ili Pika figure sur la liste rouge des espèces en danger. À cause du réchauffement climatique et de l’activité humaine grandissante, le territoire déjà rétréci de ce petit mammifère ne cesse d’être réduit. Victime de la hausse des températures, il est contraint de monter encore plus haut dans les montagnes, car il ne peut vivre que dans un environnement froid.

Observé à 3.350 mètres il y a 35 ans, l’animal se trouve actuellement à 4.000 mètres pour survivre. Li Weidong a publié les images du Pika dans l’intention de le protéger : « J’ai découvert cette espèce, et je l’ai vue devenir une espèce en danger. Si j’assiste à son extinction, je me sentirai extrêmement coupable ».