Le MacBook Pro et l’iMac, les premiers à profiter des puces ARM ?

Apple tiendra ce soir un tout nouveau Keynote consacré aux développeurs. Point d’orgue de la WWDC 2020, l’événement devrait être l’occasion pour la marque de présenter pas mal de nouveautés. Et justement, Ming-Chi Kuo s’attend pour sa part à ce que la star de l’événement soit la toute première puce ARM destinée aux Mac.

Cela fait maintenant plusieurs années que les observateurs rapportent d’étranges rumeurs.

Un iMac posé sur un bureau

Photo de Thomas Q – Unsplash

Selon de nombreuses sources, Apple développerait dans le plus grand secret un nouveau processeur destiné non pas aux iPhone ou aux iPad, mais aux Mac.

Un processeur ARM à la WWDC 2020

À terme, la marque souhaiterait en effet réduire sa dépendance à Intel en équipant ses ordinateurs de ses propres puces. Une manière comme une autre de conserver la main sur son écosystème.

Ces rumeurs courent donc depuis plusieurs années maintenant, mais elles se sont intensifiées en début d’année et de nombreuses sources s’attendent à ce que le tout premier processeur ARM de la marque soit dévoilé durant la nouvelle édition de la WWDC. Une édition un peu particulière par ailleurs.

Compte tenu de la situation sanitaire mondiale – les États-Unis sont toujours très touchés par le Covid-19 – Apple a en effet tiré un trait sur les rassemblements physiques pour se tourner vers une simple conférence de presse retransmise en ligne.

Ming-Chi Kuo a précisément publié un nouveau rapport ce week-end, un rapport dans lequel l’analyste évoque une nouvelle fois ces fameux processeurs. Et d’après lui, donc, Apple aurait bien quelque chose à montrer ce soir. Toutefois, la firme ne devrait, selon lui, pas se limiter au processeur et il faudrait également s’attendre à ce qu’elle annonce les premières machines qui pourront en profiter.

À lire aussi : Le MacBook sous ARM pourrait marquer le retour du clavier papillon

L’iMac et le MacBook Pro 13 pouces, premiers à profiter de cette nouvelle puce ?

Et c’est là que les choses deviennent très intéressantes. Jusqu’à présent, beaucoup évoquaient le MacBook comme principal candidat, mais Kuo n’est pas du même avis. Pour lui, les premiers modèles à embarquer cette nouvelle puce seront un MacBook Pro de 13 pouces et un nouvel iMac.

Mieux encore, d’après lui, l’iMac sous ARM devrait être commercialisé entre la fin de l’année et le premier trimestre 2021. Quant au MacBook, il devrait lui emboîter le pas et sortir au début de l’année prochaine.

Ming-Chi Kuo n’en reste pas là et il indique également dans son rapport que la puce ARM d’Apple offrira entre 50 et 100 % de puissance en plus par rapport aux puces Intel. Ce qui n’aurait, au final, rien de surprenant. Les puces Ax embarquées à bord des iPhone et des iPad n’ont pas à rougir face à leurs concurrences et cela prouve qu’Apple a développé un véritable savoir-faire au cours de ces dernières années.

Il faut également noter que l’analyste ne pense pas que la firme fera coexister ses différentes architectures. En réalité, le MacBook Pro 13 pouces sous ARM devrait remplacer le MacBook Pro 13 pouces sous processeur Intel. Une preuve de la volonté de la firme.

À lire aussi : WWDC 2020, une annonce liée aux Mac sous ARM ?