Le Massachusetts a temporairement banni les cigarettes électroniques et les e-liquide

La situation aux États-Unis devient de plus en plus alarmante. Ces dernières semaines, ce sont plusieurs personnes qui ont perdu la vie à cause de maladies pulmonaires. D’après les autorités américaines, ces décès seraient intimement liés à l’utilisation de cigarettes électroniques. Face à cette situation, Donald Trump a annoncé que des mesures seraient prises au niveau fédéral pour éviter la propagation des maladies liées au vapotage.

Si le Michigan et New York se sont contentés de suspendre la vente des produits aromatisés, le Massachusetts a fait plus fort en bannissant temporairement les cigarettes électroniques et les e-liquide.

Crédits Pixabay

Avec cette décision, le Massachusetts devient ainsi le premier état américain à interdire la vente de cigarettes électroniques.

Le Massachusetts en état d’urgence sanitaire

Cette interdiction a pris effet le mardi 24 septembre 2019 et sera effective jusqu’au 25 janvier 2020. Lors de l’annonce de cette décision, Charlie Baker, le gouverneur du Massachusetts a décrété l’état d’urgence sanitaire.

Charlie Baker a indiqué que durant cette période, il travaillerait avec les « experts médicaux afin d’identifier ce qui rend les gens malades et comment mieux réglementer ces produits pour protéger la santé de nos administrés. »

Une propagation alarmante

Les cas de maladies pulmonaires deviennent de plus en plus nombreux aux États-Unis. D’après le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), ce sont environ 530 personnes qui ont été répertoriées avec des maladies pulmonaires. Dans le Massachusetts, trois cas confirmés et deux cas probables ont été signalés aux autorités sanitaires. Actuellement, une cinquantaine d’autres malades sont encore sous surveillance.

Quelques jours après que Donald Trump ait annoncé qu’il allait prendre des mesures, le conseil du comté de Los Angeles a annoncé le 24 septembre dernier l’adoption d’un texte suspendant la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. L’enquête au sujet de ces maladies pulmonaires se poursuit encore et l’Agence de contrôle des produits alimentaires et des médicaments (FDA) étudie actuellement des échantillons suspects pour déterminer quelles substances sont à l’origine de ces maladies.

Avec les mesures prises par le gouvernement américain, les États-Unis sont en passe de devenir le septième pays à complètement interdire la cigarette électronique. Avant le pays de l’Oncle Sam, la Corée du Nord, le Népal, le Sri Lanka ou encore la Thaïlande avaient déjà pris cette décision.