Le MicroLED digne remplaçant de l’OLED ? Ce fabricant de lasers y croit

Et si le MicroLED était le véritable bond en avant que l’on attendait en termes de technologie d’affichage ? S’il est pour l’heure difficile de répondre à la question sans se laisser aller à des prédictions hasardeuses, la fabricant américain de laser Coherent (qui participe notamment à la fabrication de dalles OLED) semble pour sa part y croire. C’est en tout cas ce que l’on déduit d’un tableau comparatif partagé par la marque à l’occasion du salon SID Display Week 2018. Un tableau présentant les caractéristiques techniques des trois principales technologies d’affichage actuelles : le LCD, l’OLED et le MicroLED.

Sans grande surprise, ce dernier met la pâté à ses deux petits camarades, notamment côté consommation électrique, efficacité lumineuse et durée de vie.

Essentiellement connu des professionnels, Coherent, un fabricant spécialisé dans la conception de lasers utilisés sur les dalles OLED, a déclaré sa flamme à la technologie MicroLED au travers d’un tableau comparatif modeste… mais explicite.

Sur ces trois points, la technologie MicroLED bénéficie de specs généreuses. Le chiffre le plus notable viendra toutefois de la luminance de ce nouveau type de dalle, qui écraserait littéralement l’OLED et le LCD en la matière avec un seuil pouvant atteindre les 100.000 cd/m² (contre 3000 pour le LCD et seulement 500 pour l’OLED selon Coherent). Ce n’est toutefois pas le seul atout du MicroLED…

Le MicroLED : une technologie d’avenir, mais une production à la traîne

Autre avantage du MicroLED, sa consommation électrique annoncée comme basse par Coherent (point qui reste à confirmer, les premiers retours n’allant pas vraiment dans ce sens), sa durée de vie aussi longue qu’une bonne vieille dalle LCD ou encore ses températures maximales et minimales de fonctionnement qui affichent des valeurs nettement plus “amples” que les deux technologies rivales.

Reste que le MicroLED, lui aussi émissif (chaque pixel émet sa propre lumière), comme l’OLED, se heurte à un problème de taille qui l’empêche pour l’heure de faire une entrée fracassante sur le marché grand public. Cette difficulté majeure vient de la case production.

Samsung, qui est l’un des premiers constructeurs à miser sur ce nouveau type de dalle (notamment au travers de son écran The Wall, présenté au dernier CES), prévoit de lancer son premier téléviseur MicroLED avant la fin de l’été, mais se voit refréné dans ses ardeurs par la difficulté de produire des dalles dotées de définitions supérieure à l’Ultra HD. Son premier téléviseur MicroLED, de 146 pouces, ne doit d’ailleurs pas dépasser la “4K” (3840 par 2160 pixels).

Il semblerait même que la firme coréenne prévoit de présenter lors du prochain IFA, un écran MicroLED de taille plus restreinte (55 à 75 pouces), dont la définition serait alors rétrogradée à de la Full HD. A l’heure de la 4K omniprésente et des premières apparitions de la 8K, voilà qui a de quoi refroidir un peu les plus enthousiastes.

Crédit illustration : Samsung

Mots-clés microLED