Le Ministre des Transports envisage une nouvelle réglementation pour les trottinettes électriques

Dans une interview accordée à Europe 1, Élisabeth Borne s’est exprimée au sujet de l’utilisation des trottinettes électriques qui sont de plus en plus nombreuses dans les grandes villes. La ministre des Transports souhaite notamment mettre en place une mesure visant à protéger les piétons.

Les trottinettes électriques figurent désormais parmi les moyens de transport les plus utilisés au sein des agglomérations de France, mais aussi du reste du monde. En plus de nous permettre d’éviter les embouteillages, elles sont pratiques (certains modèles pouvant être pliés) et écologiques grâce à l’absence d’émission de CO2. Certes, ce nouveau mode de transport s’avère très utile, mais on ne peut pas négliger les risques qu’il présente. D’autant plus qu’il existe sur le marché des modèles dont la vitesse peut égaler celle d’une moto ou voiture.

Trottinette Xiaomi : image 2

Face à cela, la ministre chargée des Transports veut instaurer une réglementation visant à permettre aux piétons de se déplacer sereinement à travers la ville. Tout le problème étant que les utilisateurs de trottinettes électriques se servent généralement des trottoirs.

Une mesure pour réglementer la circulation des trottinettes électriques

Il faut savoir qu’avant cette prise de parole d’Élisabeth Borne dans la matinale de Nikos Aliagas sur Europe 1, Christophe Najdovski avait demandé à l’Élysée d’intervenir.

En réponse à cette demande, la ministre des Transports a assuré qu’elle ne comptait pas présenter « un plan trottinette ». Ce qu’elle souhaite faire, c’est nous permettre de marcher sereinement sur les trottoirs.

D’ailleurs, Borne a rejeté l’idée de l’actuel adjoint en charge des transports à Paris qui consiste à mettre en place un permis spécial sur les trottinettes. Pour la ministre des Transports, l’important c’est de « clarifier le fait que les trottoirs c’est d’abord pour les piétons, y compris les personnes fragiles qui doivent pouvoir les utiliser sereinement ».

Vers une utilisation des pistes cyclables ou de la chaussée !

Dans le cadre de la présentation de la loi sur l’orientation des mobilités qui devrait normalement être effectuée le mois prochain, Élisabeth Borne proposera une adaptation du Code de la route. Le but, selon elle, est de faire en sorte que tout le monde soit conscient du fait que « ces engins électriques, qui peuvent rouler très vite, ne doivent pas être sur les trottoirs, mais sur la chaussée ou les pistes cyclables ».

La ministre des Transports compte d’ailleurs permettre aux maires « d’adapter en fonction des situations locales ».