Le minuscule et mystérieux astéroïde Hygia peut désormais être considéré comme la plus petite planète naine du système solaire

Bien que les astronomes aient découvert Hygia il y a plus de 170 ans, cette roche spatiale a toujours continué de les intriguer. Le fait est que la surface sombre de Hygia et sa distance par rapport au soleil l’ont rendu difficile à repérer, d’autant plus que cet astéroïde se cache autour de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Toutefois, une nouvelle étude publiée le lundi 28 octobre 2019 dans la revue Nature a révélé de nouvelles informations surprenantes sur ce corps spatial.

En effet, en observant Hygia à l’aide de télescopes terrestres à haute résolution, les astronomes sont parvenus à la conclusion que Hygia n’était pas qu’un simple astéroïde, mais une planète naine à part entière. Les chercheurs ont utilisé l’instrument SPHERE (recherche spectro-polarimétrique sur exoplanètes à contraste élevé) et l’immense télescope VLT de l’observatoire européen méridional pour effectuer leurs observations en 2017 et 2018.

crédits photo: ESO/P. Vernazza et al./MISTRAL algorithm (ONERA/CNRS)

C’est en associant leurs observations aux calculs numériques avancés et à la modélisation que les chercheurs ont pu réellement déterminer la nature de Hygia.

Un résultat surprenant

Jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que Hygia s’était formé à la suite d’une énorme collision qui se produisit il y a près de 2 milliards d’années, répandant des roches dans toute la ceinture d’astéroïdes. Puis, ces roches se seraient peut-être rassemblées pour former Hygia, le quatrième plus grand objet de la ceinture d’astéroïdes. Seulement, un détail ne collait pas.

Les chercheurs pensaient effectivement trouver un énorme cratère sur la surface de Hygia, dû à la collision, mais ce n’était pas le cas.

Pierre Vernazza, astronome au Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, en France, et auteur de principal de l’étude, et ses collègues n’avaient trouvé aucune trace de cratère sur Hygia. Au contraire, cet astéroïde arborait une forme nette et rocheuse. Chose encore plus surprenante, contrairement aux précédentes observations, les chercheurs ont découvert cette fois-ci que cet astéroïde était sphérique, ce qui ouvrait la possibilité d’envisager que Hygia était peut-être une planète naine.

Hygia est actuellement la plus petite planète naine du système solaire

Néanmoins, pour pouvoir être classé parmi les planètes naines et non plus parmi les simples astéroïdes, Hygia devait remplir quatre conditions : orbiter autour du soleil, ne pas être une lune, ne pas être entré en contact avec son voisinage et avoir été façonné en sphère par la gravité. Et selon Vernazza, « grâce à ces images, Hygia peut être reclassée en tant que planète naine, à ce jour, la plus petite du système solaire ».

Toutefois, Hygia pourrait bien ne pas conserver longtemps ce titre au fur et à mesure que les appareils nous permettant d’observer les corps spatiaux évoluent et s’aiguisent. Il est en effet possible que d’autres planètes naines encore plus petites que Hygia se cachent dans notre système solaire.