Le MIT a créé des pierres de 25 tonnes… déplaçables avec les mains

A des époques reculées, certains hommes arrivaient déjà à fabriquer des monuments d’une taille importante. Intrigués par les méthodes utilisées par certaines civilisations anciennes – notamment au Pérou et en Chine – pour déplacer des blocs de pierre pesant plusieurs tonnes, des chercheurs du MIT ont conçu d’immenses blocs en béton qu’une seule ou plusieurs personnes peuvent déplacer sans aucun outil, accessoire ou matériel spécifique.

Ce procédé innovant pourrait ouvrir la voie à de nouvelles méthodes de construction, sans les grues et les différents engins de transport que l’on retrouve actuellement dans les chantiers.

Notons que les chercheurs se sont inspirés des anciennes constructions mégalithiques telles que les statues de l’île de Pâques et Stonehenge pour créer les monolithes. En revanche, nous ne savons pas si les anciens ingénieurs s’étaient vraiment servis des mêmes astuces pour fabriquer les sites et monuments à cette époque.

Une création de Matter Design et CEMEX

Les chercheurs du MIT ont effectué leurs recherches en se basant sur l’équilibre et de l’effet de levier, des domaines que les anciens ingénieurs pouvaient maîtriser à leur époque.

Cofondé par un professeur du MIT, Matter Design a collaboré avec CEMEX Global R&D, une entreprise spécialisée dans la construction, pour concevoir des monolithes arborant différentes formes pouvant être déplacés sans utiliser les matériaux de chantier.

De nombreux usages possibles pour la création des chercheurs

Dans la vidéo de présentation du projet, les blocs créés par les chercheurs sont fabriqués avec du béton à densité variable, de façon à ce qu’ils soient facilement manipulables par une ou plusieurs personnes.

Baptisée Walking Assembly, une série de six blocs mesurant entre trois et six mètres de hauteur, et pesant entre 240 kg et 1,77 t permet de construire un petit mur avec un escalier en seulement 15 minutes.

Associé à l’impression 3D, cette création pourrait révolutionner le domaine de la construction. Elle pourrait notamment faciliter la construction de certaines structures et la rendre moins coûteuse dans les zones difficiles d’accès. Elle permettrait également aux constructeurs de faire un gain de temps considérable.

En outre, le désassemblage des structures construites avec les monolithes serait rapide et facile. De plus, les blocs utilisés ne seraient pas détruits et pourraient servir pour de nouvelles constructions.