Le MIT a développé un appareil permettant de contrôler ses rêves

Avant de plonger dans un sommeil profond, les personnes se retrouvent pendant quelques minutes dans un état où elles sont à moitié éveillées. Durant ce court laps de temps où se fait la transition entre ces deux phases du sommeil, les individus sont sujets à des microrêves dont ils n’ont aucun souvenir lorsqu’ils se réveillent.

Une équipe de scientifiques du MIT dirigée par le doctorant Adam Horowitz veut remédier à cela.

Pour ce faire, Horowitz et ses compères ont conçu un appareil baptisé Dormio qui agira spécifiquement sur les personnes quand elles passeront d’un état semi-éveillé au sommeil profond. Cet engin permettra aux gens de se rappeler du contenu de leurs rêves durant cette phase de leur sommeil. Dormio a déjà été testé sur 15 individus.

D’après Adam Horowitz, il est possible de rallonger de quelques minutes la période durant laquelle les sujets se trouvent entre les deux phases de sommeils et qu’à leur réveil, ils sont capables de se souvenir des rêves qu’ils ont eus durant cette période.

Un troisième prototype

Adam Horowitz et son équipe travaillent actuellement sur le troisième prototype de Dormio. La première génération de cet appareil a été conçue par Adam Horowitz, Ishaan Grover, Sophia Yang et Pedro Reynolds Cuellar. Le dispositif est constitué d’un gant doté d’un microcontrôleur Arduino qui exerçait une légère pression sur la main de celui qui le porte.

Toutefois, ce premier prototype a présenté certains inconvénients. La nouvelle génération du Dormio agit maintenant en captant les mouvements de paupières des sujets endormis. Cette fois-ci, l’objectif des scientifiques était de rendre l’appareil confortable, abordable et non intrusif pour les utilisateurs.

Les résultats des tests présentés prochainement

Le monde de fonctionnement de Dormio est assez simple. Lorsqu’ils commencent à s’endormir, les sujets qui le portent entendent périodiquement des mots ou des phrases suggérés par l’appareil qui veut les inciter à rêver d’un élément en particulier.

À leur réveil, les utilisateurs disent ne pas se rappeler de ce que le robot leur a dit, mais ont affirmé avoir vu apparaitre durant leur sommeil l’un des mots qui ont été prononcés par le robot, mais sans le savoir.

Les résultats des tests effectués avec Dormio seront présentés lors du Computer-Human Interface Conference qui se tiendra à Montréal, Canada, prochainement.

Mots-clés mit