Le MIT a trouvé un nouveau moyen pour booster nos signaux radio

Tout le monde a déjà été confronté à des problèmes de WiFi. Dans certains cas, il arrive que le signal soit tellement faible qu’on ne puisse rien capter. Pour résoudre cela, des chercheurs du Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL) du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé un nouveau moyen pour augmenter la puissance des signaux sans fil.

D’après les scientifiques qui ont travaillé sur ce projet, cette solution permettrait de rendre le signal WiFi 10,5 fois plus puissant. Les chercheurs du MIT ont indiqué que ce dispositif se présente sous la forme d’une « surface intelligente. »

crédits Pixabay

Baptisée RFocus, cette surface peut être intégrée dans les murs des maisons ou des bureaux où le signal sans fil a besoin d’être boosté.

À terme, les chercheurs ont indiqué que le RFocus pourrait même faire office de papier peint.

Un dispositif qui comporte 3000 antennes

Le RFocus est une surface intelligente constituée de 3000 antennes contrôlées par un microcontrôleur qui augmentent la puissance des signaux sans fil. Ces antennes sont conçues pour concentrer les signaux sur les appareils mobiles qui se trouvent de part et d’autre du dispositif.

Venkat Arun, l’un des auteurs de cette étude, a indiqué qu’il s’agissait du plus grand nombre d’antennes jamais utilisé pour une seule liaison de communication. Grâce à cette solution, les utilisateurs n’auront plus à modifier leurs appareils de réception.

Idéal pour les grands espaces

D’après le professeur du MIT, Hari Balakrishnan, cette solution serait idéale pour les grands espaces tels que les entrepôts ou encore les endroits où le réseau est très exploité. Les chercheurs du MIT veulent prouver qu’il est possible d’exploiter les éléments de notre environnement pour booster le WiFi.

« L’objectif principal ici était d’explorer si nous pouvons utiliser des éléments de l’environnement et de les arranger pour diriger le signal d’une manière que nous pouvons réellement contrôler. Si vous voulez avoir des appareils sans fil qui transmettent à la puissance la plus basse possible, mais qui vous donnent un bon signal, cela semble être une façon prometteuse de le faire. » a expliqué Hari Balakrishnan, professeur du MIT.

En 2018, Kyle Jamison, de l’Université de Princeton, avait présenté une solution similaire. Les chercheurs du MIT ont déclaré que leur solution est plus rentable et plus efficace.

Mots-clés RFocus