Le moment où vous mangez est aussi important que ce que vous mangez

Bien manger est sans doute l’une des meilleures façons de rester en bonne santé. Quand on parle de manger correctement, ce qui nous vient tout de suite à l’esprit c’est de consommer plus de fruits et de légumes et de réduire les aliments transformés. Mais est-ce vraiment tout ce que cela implique ? 

Selon Emily Manoogian, chronobiologiste et chercheur au Salk Institute for Biological Studies à La Jolla, en Californie, ajuster le moment où nous mangeons est tout aussi important que choisir des aliments sains. C’est une condition qu’il est nécessaire de respecter si l’on veut améliorer son hygiène de vie.

Un bol de céréales
Crédits Pixabay

D’après les explications de Manoogian, il est essentiel de manger lorsque le corps s’y attend.

L’importance du rythme circadien pour l’organisme

L’ensemble du corps humain, incluant les différents organes et toutes les cellules, fonctionne selon une horloge de 24 heures, et toutes les fonctions vitales suivent de ce fait un rythme circadien. Par exemple, il y a une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque au cours de l’après-midi alors que pendant le sommeil, leur niveau est au plus bas.

« Ce rythme nous aide à être vigilants au réveil, il permet à notre système digestif d’être prêt à traiter les aliments lorsque nous mangeons, et il aide nos organes à se reposer et à se réparer lorsque nous dormons », a expliqué Manoogian.

D’après la chronobiologiste,  les principaux indices pour indiquer au corps l’heure de la journée sont la lumière et la nourriture. Cependant, ces deux indicateurs sont devenus disponibles 24 heures sur 24 depuis que notre société a évolué vers la modernité, ce qui a causé une perturbation dans le rythme circadien.

La perturbation du rythme circadien est associée à de nombreuses maladies telles que le diabète et les problèmes cardiaques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’a même classée parmi les causes probables du développement des cancers quand elle devient une habitude de vie.

A lire aussi : 7 signes que vous souffrez d’une dépression

Une alimentation restreinte dans le temps

Manoogian a expliqué qu’il faut faire en sorte que son corps respecte son programme pour qu’il puisse se préparer à ce qu’il doit faire, notamment en utilisant des repères externes pour soutenir l’horloge biologique. Ainsi, il faut que le corps sache quand c’est le matin et quand il doit se réveiller. Il faut aussi diminuer la simulation la nuit pour permettre au corps de se reposer correctement.

L’alimentation restreinte dans le temps peut aider le corps à maintenir le rythme. Il s’agit d’une méthode qui consiste à manger dans la même fenêtre de 10 heures chaque jour. Par exemple, si l’on prend son premier repas à 8 heures, le dernier repas devra être à 18 heures. Et pour que le corps puisse se reposer correctement, il faut laisser environ trois heures entre le dernier repas et l’heure de se coucher. D’après Manoogian, le corps a besoin d’au moins 12 heures de jeûne par jour pour rester en forme.

Il est possible que l’on doive parfois enfreindre cette fenêtre de 10 heures, quand on a envie d’une petite collation le soir ou lorsqu’on va à une fête par exemple. Cela n’est pas vraiment un problème, à condition de retrouver l’habitude le lendemain.

Même si cette pratique semble assez difficile à appliquer, surtout au début, il faut avant tout penser aux avantages qu’elle peut offrir à notre corps. Parmi les bienfaits, on peut citer par exemple son rôle dans l’amélioration de la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline, l’augmentation de l’endurance, la réduction de la pression artérielle et la perte de poids.

s https://getpocket.com/explore/item/when-you-eat-can-be-just-as-important-as-what-you-eat?utm_source=pocket_mylist