Le mystère du Carroll A. Deering

L’énigme du Carroll A. Deering constitue l’un des plus grands mystères de l’histoire de la navigation. La goélette commerciale à cinq mâts appartenant à la GG. Deering Company revenait de Rio de Janero après y avoir déposé une cargaison de charbon avant de disparaître. Le navire a été aperçu pour les dernières fois par le bateau-phare Cape Lookout au large de la Caroline du Nord le 28 janvier 1921, puis le lendemain par un autre navire en transit en direction des Diamond Shoals.

Depuis, aucun membre de l’équipage n’a été retrouvé. Par contre, l’épave du voilier commercial a été repérée par le surfeur C.P. Brady le 31 janvier 1921.

Crédits Pixabay

La trouvaille a eu lieu au petit matin, lorsque Brady était au poste des garde-côtes de Cape Hatteras. Le navire était cependant coincé dans un endroit difficile d’accès, et à cause du mauvais temps, il a été frappé par les vagues durant plusieurs jours avant d’être arraisonné.

Nombre d’hypothèses intrigantes ont été avancées pour expliquer la mystérieuse disparition de l’équipage, mais aucune n’a été confirmée. L’énigme demeure et n’a pas manqué d’inspirer nombre d’auteurs et réalisateurs.

De multiples tentatives d’explication échouées

Lorsque les garde-codes du Manning ont accédé à l’épave, ils ont constaté que le navire a été complètement abandonné. L’équipement de pilotage était fortement endommagé. Le journal de bord n’y était plus, tout comme l’équipement de navigation, les effets personnels de l’équipage et les deux canots de sauvetage du navire.

L’état dans lequel les aliments étaient laissés dans la cuisine suggérait que le repas était en cours de préparation au moment de l’abandon. En outre, les signaux de détresse étaient allumés.

Après plusieurs tentatives de récupération échouées, le bateau a finalement été détruit à l’aide de dynamites le 4 mars. C’était la seule manière d’éviter qu’il ne devienne un danger pour les autres navires.

Tout naturellement, le mystère a suscité de multiples spéculations. L’hypothèse de la mutinerie a été celle qui a été la plus traitée. Les enquêteurs ont également pensé à des actes de piraterie. Puisque le clivage entre capitaliste et communiste était accru à l’époque, beaucoup ont soupçonné une attaque de pirates russes. Par ailleurs, il serait également probable que le navire ait été détourné par des coureurs de rhums, car c’était au temps de la prohibition.

A lire aussi : Bon plan, Windows 10 Pro à moins de 8 €

Le Cimetière de l’Atlantique

L’hypothèse des ouragans était plausible avant qu’il n’ait été plus tard démontré que ceux-ci se trouvaient bien loin du Carroll A. Deering au moment de sa divagation (au Cape Lookout). Bien évidemment, étant donné que le navire a été retrouvé non loin du Triangle des Bermudes (au Diamond Shoals), plus d’un a associé l’incident à un phénomène paranormal. Toutefois, aussi bien le dernier lieu de repérage que celui de l’échouement du navire sont situés à des centaines de miles de cet endroit tant redouté.

Notons par contre que ces hauts-fonds, dans lesquels l’épave a été retrouvée, constituent la bête noire des marins depuis des siècles. Le fait est que plusieurs naufrages ont été enregistrés près des côtes s’étendant au large de Cape Hatteras, en Caroline du Nord. Certains ont même donné le nom de « Cimetière de l’Atlantique » à ce meurtrier recoin de l’océan.