Le mystérieux syndrome de la Havane a apparemment débarqué sur le sol américain

Entre 2016 et 2018, le syndrome de La Havane, qui se manifeste par divers symptômes assez étranges, a frappé les diplomates américains exerçant à Cuba. Et selon les dernières nouvelles, il semblerait bien que cette mystérieuse affection soit arrivée au pays de l’Oncle Sam depuis un bon bout de temps.

Des employés de la Maison Blanche témoignent, et si l’on se fie à leurs dires, que les malaises qu’ils ont ressentis sont ceux propres à ce fameux syndrome de La Havane. Bien entendu, le gouvernement américain a ouvert une enquête afin d’en identifier les causes.

Photo de Gerd Altmann. Crédits Pixabay

Certains experts de la santé pensent qu’il ne pourrait s’agir que des effets d’une sorte de psychose, mais d’autres avancent que ces symptômes pourraient être effectivement dus à des événements bien précis. Et puisque toutes les victimes travaillent pour le gouvernement américain, la situation pourrait être plus grave.

De nombreux fonctionnaires américains se disent victimes du fameux syndrome

Pour rappel, le syndrome de La Havane provoque des acouphènes et des maux de tête. Dans certains cas, vu que cette étrange affection s’attaque apparemment au cerveau, d’importants étourdissements sont également ressentis. Selon ArsTechnica, le syndrome de La Havane serait déjà arrivé aux États-Unis il y a quelques années.

En effet, en 2019, un employé de la Maison Blanche aurait présenté des symptômes du syndrome de La Havane. Alors que ce fonctionnaire promenait son chien, à Arlington, une banlieue de Washington, avant de ressentir divers symptômes, elle serait passée devant un individu sorti d’une camionnette suspecte.

Plus récemment, en novembre 2020, un autre employé de la Maison Blanche a déclaré avoir été touché par le syndrome de La Havane. Celui-ci aurait eu un énorme malaise alors qu’il se trouvait dans l’Ellipse, le parc de 210 000 m² situé au sud de l’enceinte de la Maison Blanche.

Enfin, le 30 avril 2021, le Congrès a indiqué que des officiels Américains présentent des symptômes de cette maladie aux quatre coins du globe.

Le gouvernement américain enquête, les Russes et les Chinois sont pointés du doigt

Certains scientifiques avancent que le syndrome de La Havane n’est qu’une maladie psychogène de masse, qui n’est qu’un phénomène causé par les rumeurs et la peur. D’autres experts suggèrent que le syndrome de La Havane pourrait être dû au brouhaha engendré par l’accouplement des grillons, ou encore à une exposition trop importante aux pesticides.

Mais selon des chercheurs de la NASEM (National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine), des radiofréquences pulsées dirigées (en clair des microondes) pourraient être à l’origine de ces maux. Et les soupçons du gouvernement américain se portent actuellement sur les Russes, mais également sur les Chinois.

Mots-clés Etats-unissanté