Le Neukum Crater de Mars comme si vous y étiez

Une nouvelle animation époustouflante publiée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) révèle ce que ce serait de survoler le cratère Neukum de Mars qui fait plus de 100 kilomètres de large.

Le cratère massif, du nom du regretté physicien et planétologue allemand Gerhard Neukum, se trouve dans la région de Noachis Terra – considérée comme l’une des plus anciennes régions de la planète rouge.

Neukum

Une vidéo créée à partir des images de la sonde spatiale Mars Express

La vidéo stupéfiante de l’ESA donne un aperçu de la diversité de l’histoire géologique du cratère d’impact, révélant de nombreuses dépressions, des signes d’effondrement et des champs de dunes sombres composés de matériaux volcaniques. La vidéo a été créée à partir des données de la sonde spatiale Mars Express de l’ESA, qui a capturé des images du cratère au fil des ans en utilisant sa caméra stéréo haute résolution.

Le cratère de Neukum est situé à environ 800 km de Hellas, le plus grand bassin d’impact sur Mars. Et, il se trouve dans la région de Noachis Terra, qui serait vieux d’au moins 3,9 milliards d’années. La vidéo commence avec une vue aérienne au-dessus de Mars, avant de zoomer sur Noachis Terra, et Neukum lui-même. Au cœur du cratère beige et rouge, on peut voir une tache sombre ondoyante.

Selon l’ESA, il s’agirait de dunes constituées de matériaux volcaniques façonnés par des vents violents. Au fil des années, Neukum Crater a subi de nombreux changements, explique l’agence spatiale.

L’ESA et la NASA veulent maintenant s’associer pour prélever des échantillons de Mars

Les nombreux mystères de Mars pourraient bientôt être mieux mis en évidence grâce à des efforts futurs pour collecter des échantillons à sa surface. La NASA et l’ESA ont révélé le mois dernier qu’elles font équipe pour ramener un morceau de Mars sur Terre. Les deux agences spatiales viennent également de signer une déclaration d’intention pour étudier les moyens par lesquels les futures missions pourraient collecter des échantillons de sol de la planète rouge.

Mais, faire cela ne sera pas une tâche si simple. Non seulement cela nécessiterait au moins trois missions depuis la Terre, à commencer par le Mars Rover 2020 de la NASA, mais la dernière étape consisterait à lancer une fusée depuis la surface même de Mars – un exploit qui n’a jamais été fait auparavant.

Mots-clés esamarsvidéo