NETFLIX : Le PDG exprime un sincère mea culpa

Depuis plusieurs jours, Netflix se retrouve empêtré dans la polémique. Le géant du streaming subit de vives critiques après la diffusion d’un spectacle dans lequel l’humoriste Dave Chappelle s’en prend aux personnes transgenres et homosexuelles. Des employés ont ensuite été renvoyés après s’être positionnés contre la société. Ted Sarandos, PDG de Netflix, a alors défendu le programme incriminé, parlant alors d’une « expression artistique ». Certains créatifs du géant ont alors décidé de s’en aller.

L’homme avait précédemment déclaré en interne qu’il n’autoriserait jamais les productions « incitant à la haine ou à la violence » mais que « nous ne pensons pas que The Closer (ndlr : le nom du spectacle) franchit cette limite ». Mais aujourd’hui, Ted Sarandos regrette cette déclaration, estimant avoir « foiré » sa communication à ce propos. Un mea culpa exprimé lors d’une interview pour Variety.

Netflix sur un téléviseur
Photo by David Balev on Unsplash – image recadrée

Ted Sarandos parle d’avoir « foiré cette communication interne ».

A lire aussi : Squid Game et le pactole touché par Netflix !

Le dirigeant de Netflix assume la diffusion du spectacle polémique

Ted Sarandos fait son mea culpa au micro de Variety. Concédant avoir loupé sa communication interne, le PDG de Netflix pense qu’il aurait dû « mener avec beaucoup plus d’humanité (cette communication). C’est-à-dire que j’ai un groupe d’employés qui ressentent certainement une douleur et de la souffrance suite à cette décision. Je pense qu’il fallait en tenir compte dès le départ avant de parler des détails ». Cependant, le dirigeant du service de streaming affirme que sa position « ne change pas » à propos de la diffusion du spectacle de Dave Chappelle.

Nous disons d’emblée à nos employés que nous voulons divertir nos abonnés et qu’une partie du contenu ne va pas leur plaire. La proposition de ce spectacle sur Netflix est cohérente avec notre offre comique et représente l’une de ces fois où vous pouvez ne pas aimer l’un des programmes.

– Dave Chappelle

Le dirigeant de l’entreprise a également rencontré les employés venus avec une liste de demandes. L’homme explique avoir écouté et être « profondément engagé en faveur de l’inclusion ». Ce dernier refuse tout de même d’ajouter une clause de non-responsabilité avant le spectacle, arguant que Dave Chappelle prévient lui-même au début des propos choquants tenus.