Le PDG de Nintendo s’excuse pour le Joy-Con Drift… mais préfère ne pas s’épancher dessus

La Nintendo Switch est l’une des meilleures consoles de cette génération, véritable succès critique et commercial. La machine fut pensée par la firme nippone pour être nomade, permettant de profiter d’une session gaming partout… ou simplement sur sa télévision. Le plus gros point fort de la Switch est d’être capable de faire tourner des jeux demandant autrefois un gros hardware, mais surtout proposer de grosses exclusivités. Entre Zelda BOTW, Mario Odyssey, Super Smash Bros Ultimate, la machine a de gros arguments. Mais un petit défaut vient ternir l’expérience des joueurs : le Joy-Con Drift.

Un problème matériel au niveau du joystick de la Switch qui revient régulièrement.

Crédit : Pixabay

Et comme l’explique Kotaku, le PDG de Nintendo est revenu dessus pour la première fois… sans trop s’épancher sur la question.

Shuntaro Furukawa préfère ne pas trop s’exprimer

C’est lors d’une session de questions/réponses rapportée par Kotaku que Shuntaro Furukawa, PDG de Nintendo, a pris la parole concernant le Joy-Con Drift. L’homme, sans donner plus de détails, a présenté ses excuses quant à ce problème récurrent chez la Switch, pourtant excellente console. Si le problème n’est pas aussi violent que le « Red Ring of Death » de la XBox 360, il reste embêtant pour pas mal de joueurs.

Et pour cause : les Joy-Con s’achètent par deux, environ plus de 70 euros. Autant dire que la note peut vite être salée si le problème matériel se présente plusieurs fois.

À propos du Joy-Con, nous tenons à nous excuser pour ce problème auprès de notre clientèle. Nous continuons à trouver comment améliorer nos produits, mais comme le Joy-Con est sous le feu d’une action collective aux USA et que cette affaire est toujours en cours, nous tenons à nous abstenir de toute réponse au sujet de toute action précise.

À lire aussi : Joy-Con Drift, Nintendo fait amende honorable après une action collective

Le PDG de Nintendo joue la langue de bois à propos des actions menées contre Nintendo, qui ne prend pas à sa charge le remplacement de ce problème matériel. Pour rappel, ce dernier a lieu au niveau du joystick, souvent à gauche. La Switch pense que le joueur incline ce dernier et le jeu bouge donc seul.

Le problème est d’autant plus embêtant qu’il concerne également la Switch Lite… dont les Joy-Con ne peuvent être retirés/remplacés !