Le PDG de Twitter refuse de proposer la modification des tweets

Twitter est l’un des réseaux sociaux les plus populaires sur la toile, aux côtés d’autres géants comme Facebook ou Instagram. La plate-forme privilégie l’échange avec des publications courtes permettant de réagir autour de nombreux sujets. Autant dire que ces traits d’esprit ne sont pas destinés à être modifiés – seule la suppression est proposée par Twitter. Et ce principe, beaucoup d’utilisateurs souhaitent le remettre en question en demandant la modification des tweets, idée longtemps discutée par les équipes du site. Mais aujourd’hui, le PDG de Twitter, Jack Dorsey, ferme la porte à cette possibilité.

Comme nous le rapporte The Verge, le PDG de Twitter a expliqué les raisons de ce refus lors d’une interview.

Crédits Pixabay

Pour l’homme, modifier des tweets irait à l’encontre même du fonctionnement de Twitter.

Pas de tweets modifiés pour Twitter

Alors que Facebook ou Instagram permettent de modifier le texte d’une publication, pas question de céder pour Twitter. C’est en tout cas ce qu’explique le PDG de la société.

Pour ce dernier, il s’agit de garder “l’ambiance des débuts” lorsque la plate-forme proposait de poster des tweets avec les SMS. Et comme le précise Jack Dorsey, un SMS, ça ne peut pas être modifié une fois envoyé ! Et même si le réseau social a bien changé depuis, son PDG veut garder l’esprit des débuts.

Pourtant, Jack Dorsey avait précédemment évoqué la possibilité de modifier un tweet pendant une courte période, 30 secondes étaient même discutées. Mais encore une fois, l’homme ferme la porte à cette possibilité en expliquant “nous ne le ferons probablement jamais”.

Il faut dire que modifier un tweet va à l’encontre même de l’esprit du réseau social qui repose sur de multiples messages publiés régulièrement et très courts, avec une faible durée de vie. La meilleure façon de modifier une publication reste donc de la supprimer… pour la publier de nouveau, correction faite.

Sans oublier que modifier les tweets pourrait entraîner des abus. On imagine aisément que certains pourraient changer une publication pour lui donner un sens totalement différent. Les personnes ayant RT le tweet se retrouveraient alors bien embêtés avec un autre message dans leur TL.

Mots-clés twitter