Le Pentagone a révélé de nouveaux détails sur l’OVNI de 2004

En décembre 2017, le New York Times a publié un dossier portant sur un programme secret du département de la Défense américaine qui a enquêté sur des rapports d’objets volants non identifiés pendant près d’une décennie. Parmi les rapports analysés par le programme Advanced Aerospace Threat Identification, il y avait une vidéo publiée quelques mois plus tôt qui a particulièrement intrigué les chercheurs.

La vidéo représentait un objet oval blanc chassé par deux avions de chasse F/A-18F au large des côtes de la Californie en 2004.

L’objet, qui est depuis connu sous le nom de « Tic Tac UFO, » se déplaçait à grande vitesse et ne semblait pourtant avoir aucun moyen apparent de propulsion.

Contre toute attente, le Pentagone a décidé de dévoiler d’autres informations sur le sujet.

Le contenu du document du Pentagone

C’est une équipe locale de nouvelles à Las Vegas qui a obtenu un rapport militaire. Ce rapport offre plus de détails sur l’observation et l’histoire du Tic Tac UFO, mais le document a rendu les faits encore plus bizarres qu’ils ne l’étaient déjà. Le rapport explique dans les moindres détails comment un porte-avions de la marine américaine a joué à cache-cache avec plusieurs véhicules aériens anonymes (VAA).

Les observations ont commencé le 10 novembre 2004 et ont duré plusieurs jours. Les objets apparaissaient sur les systèmes radars du transporteur pendant de courtes périodes, puis s’envolaient à haute vitesse.

Le rapport détaille les caractéristiques avancées du VAA qui avait été aperçu par un porte-avions au large des côtes de la Californie.

La description de l’engin selon le rapport

Dans le nouveau rapport, l’objet est décrit comme étant « blanc uni, lisse, sans bords » et « uniformément coloré sans nacelles, pylônes ou ailes. » On apprend aussi que l’objet a été estimé à environ 14 mètres de long. En comparaison, les chasseurs F/A-18 qui le suivaient mesuraient environ 17 mètres de long, ce qui signifiait que l’engin pouvait contenir un ou plusieurs individus de taille humaine.

Le pilote a déclaré n’avoir jamais eu l’impression que l’objet était une menace, mais le rapport note que le VAA semblait réagir à la présence des avions à réaction, « démontrant une capacité d’accélération, d’aérodynamique et de propulsion avancée. »

Le mystère reste donc entier.