Le Pentagone utilise l’IA pour prévoir les problèmes d’approvisionnement durant le Covid-19

Peu de temps après l’annonce de la pandémie, une vague de panique s’est emparée des États-Unis. De nombreuses personnes se sont ruées dans les supermarchés pour se procurer des produits de première nécessité en prévision du confinement. La plupart d’entre eux ont dévalisé les rayons, provoquant ainsi une pénurie.

Face à cette situation qui perdure depuis plusieurs semaines, le Pentagone a décidé de prendre les choses en main. Dans le cadre d’une collaboration avec les géants de la tech américains et les plus grands détaillants du pays, le Pentagone a lancé le projet Salus, qui tire son nom de la déesse romaine de la santé.

Nand Mulchandani, le Directeur technique du Joint Artificial Intelligence Center (JAIC) du Pentagone, a déclaré que ce projet se servira de l’IA pour prévoir les problèmes d’approvisionnement durant le Covid-19.

Une IA capable de prévenir les pénuries

Le Pentagone peut compter sur des soutiens de poids. Le JAIC se servira des données fournies par Census Bureau, Medicare ou des hôpitaux pour entraîner son IA. Il utilisera également des simulations montrant la propagation de la pandémie ainsi que des données provenant des détaillants du pays pour développer une plateforme qui pourra prédire les pénuries à venir.

D’après Nand Mulchandani, toute cette équipe travaille avec « une vision commune et une capacité prédictive pour comprendre où les prochains problèmes vont survenir et mettre à profit toute leur capacité logistique. »

Un prototype qui sera lancé bientôt

Nand Mulchandani n’a pas voulu donner les noms des géants de la tech et des détaillants qui travaillent avec le Pentagone sur ce projet. D’après lui, un prototype de la plateforme qui utilisera l’IA pour prédire les prochaines pénuries devrait être lancé sous peu.

À termes, l’US Northern Command, la Federal Emergency Management Agency et les unités de la National Guard pourront utiliser les informations fournies par cette plateforme pour acheminer les articles nécessaires vers des points stratégiques à travers le pays. Les détaillants pourront également se servir de cette plateforme pour réapprovisionner leurs rayons de manière prévisionnelle.

Nand Mulchandani a tenu à souligner que les données utilisées pour ce projet ne contiennent aucune information personnelle qui pourrait permettre d’identifier les consommateurs. Il a rajouté que le projet Salus sera examiné de près par des avocats avant d’être déployé.

Mots-clés CoronavirusCovid-19