Le PlayStation VR 2 de la PS5 refait parler de lui

La découverte d’un nouveau brevet laisse croire que la sortie du PlayStation VR 2 pourrait ne pas avoir lieu avec celle de la PlayStation 5. Quoi qu’il en soit, le casque de réalité virtuelle devrait avoir des fonctionnalités très pratiques.

Contrairement à la PS5 qui apparaît régulièrement sur la Toile tantôt au travers de fuites, tantôt via des informations officielles émanant de Sony, le PlayStation VR 2 semble plus discret. Cela ne veut pas toutefois dire que le constructeur n’y travaille pas.

Bien au contraire, les choses avancent et si l’on en croit un nouveau brevet, le casque VR devrait être encore plus fonctionnel que prévu. Néanmoins, le fait que ce brevet a été déposé récemment signifie peut-être que le PlayStation VR 2 ne sortira pas en même temps que la PlayStation 5. Son lancement pourrait donc intervenir après celui de la console.

En dépit de cette éventualité, le brevet qui fait référence à un « dispositif d’affichage à utiliser sur la tête » des joueurs se veut très intéressant.

Une meilleure détection des mouvements

Quand on parle de réalité virtuelle, on pense naturellement à la capacité d’un appareil à interagir avec un être humain. La qualité de cette interaction définit celle de l’expérience, d’où, il est important qu’un casque VR tel que le PlayStation VR 2 parvienne à suivre efficacement les mouvements de l’utilisateur.

Nous ne devrions pas en tout cas trop nous soucier de cela étant donné que le nouveau brevet fait mention de la présence de transducteurs à ultrasons sur le futur casque de réalité virtuelle de la firme japonaise. Cette technologie permettrait au gadget de mieux détecter les mouvements de l’utilisateur.

Elle serait aussi essentielle pour garantir une excellente visibilité grâce à sa faculté à adapter l’affichage à la position des yeux et du regard de l’utilisateur.

Plus de liberté de mouvement

Comme si ces fonctionnalités ne suffisaient pas, le document cite l’existence de technologies sans fil et antireflet qui visent à mieux isoler l’utilisateur de son environnement. L’absence de connexion filaire procurera bien évidemment une meilleure liberté de mouvement.

Reste à savoir si le brevet concerne réellement le PlayStation VR 2, car il est également possible qu’il soit relatif à un autre produit. Dans tous les cas, Sony a un bel avenir dans le domaine de la réalité virtuelle, d’autant que Microsoft n’est pas encore prête à y faire son entrée.