Le plus ancien temple connu se trouve en Turquie et il fut apparemment construit par des chasseurs-cueilleurs

Göbekli Tepe est un site préhistorique situé dans le sud-est de l’Anatolie, en Turquie, et c’est également l’endroit où se trouve un ancien temple vieux de 11 500 ans, datant du Néolithique.

Avi Gopher, du Tel Aviv University et Gil Haklay, de l’Israel Antiquities Authority, affirment que des chasseurs-cueilleurs étaient à l’origine de ce temple, qui se trouve d’ailleurs être le plus ancien qui ait jusqu’à présent été répertorié.

Crédits Pixabay

Grâce à une analyse architecturale, ces chercheurs ont pu déduire que la géométrie fut indispensable dans la construction du temple de Göbekli Tepe. Sauf que, à cette époque, l’élaboration et la construction d’un tel site ne furent certainement pas une mince affaire. D’autant que ce serait le fait de chasseurs-cueilleurs.

Un motif géométrique sous-jacent a été utilisé pour construire Göbekli Tepe

Depuis sa découverte en 1994 par le Dr Klaus Schmidt, Göbekli Tepe n’a cessé d’animer les débats, par rapport à sa méthode de construction. Mais grâce à un algorithme basé sur la cartographie, Haklay et Gopher ont été en mesure de déterminer la démarche de la conception architecturale de Göbekli Tepe.

Grâce à leurs travaux, ces derniers avancent que les trois des structures rondes de Göbekli Tepe, dont les plus grandes sont d’un diamètre supérieur à 20 mètres, ont été conçues en tant que projet unique, suivant des règles géométriques logiques, mais non construites au fur et à mesure, contrairement à ce que d’autres chercheurs ont précédemment avancé.

Selon Gopher, avec ses piliers surdimensionnés, ce site est une véritable « pépite archéologique ». Et ce, à juste titre, car ce type de conception architecturale est censé être apparue beaucoup plus tard, mais pas à l’époque des chasseurs-cueilleurs.

Göbekli Tepe, parfait exemple de la transition architecturale du Néolithique

Haklay souligne le fait que grâce à leurs études, ils ont pu découvrir que les méthodes de planification architecturale, les modèles d’organisation ainsi que les règles de création abstraite ont déjà été employés au Néolithique, comme c’est le cas pour la construction de Göbekli Tepe.

Göbekli Tepe incarne ainsi l’évolution de l’approche architecturale du Néolithique.

Par la suite, grâce à des ‘’spécialistes’’ et à l’expérience acquise et accumulée au fil du temps, une migration vers des types de constructions rectangulaires s’est progressivement mise en place, après que les chasseurs-cueilleurs se soient mis à l’élevage et à l’agriculture.