Le plus grand simulateur d’ouragan au monde se trouve à Miami

Les ouragans et les tempêtes tropicales provoquent de lourds dommages chaque année. Katrina, Wilma et tous les autres sont responsables de la mort de plusieurs centaines de personnes. L’Université de Floride, sous la direction de Brian Haus, a donc fait construire un gigantesque simulateur pour reproduire et mieux comprendre le phénomène.

Sustrain, c’est le nom de ce simulateur, se présente sous la forme d’un gigantesque aquarium mesurant 23 mètres de long, 6 mètres de large et 2 mètres de profondeur.

Ouragan Wilma

Wilma avait provoqué des milliards de dégâts aux Etats-Unis.

Il peut contenir très exactement 144 000 litres d’eau et il est équipé d’un moteur de 1 700 chevaux relié à des pagaies de plusieurs mètres d’envergure, avec une soufflera capable de créer des vents de 251 km/h.

Sustrain peut contenir 144 000 litres d’eau

Impressionnant, n’est ce pas ? Certes et l’appareil est ainsi en mesure de simuler des ouragans de catégorie 5 au maximum.

Grâce à Sustrain, les chercheurs en charge du projet pourront améliorer leurs prévisions et mieux comprendre l’évolution des ouragans. Il faut effectivement rappeler que Wilma est passé de la catégorie deux à la catégorie cinq en l’espace de quelques heures, et alors que rien ne laissait présager une telle évolution.

Les météorologues n’avaient pas été capables de prévoir le phénomène. Même chose pour Katrina qui a dévasté une bonne partie de la Louisiane en l’espace de quelques heures.

Mais il y a mieux car les chercheurs ont aussi placé des maisons miniatures dans le simulateur. Des maisons équipées de plusieurs capteurs placés à des endroits stratégiques. Grâce à ces structures, ils vont aussi être capables d’analyser l’impact réel des ouragans sur les habitations.

L’idée étant évidemment de renforcer les immeubles et les maisons situés dans les zones à risque.

Si vous voulez voir à quoi ressemble ce simulateur, alors vous pouvez vous rendre ici pour découvrir une vidéo de l’appareil.

Mots-clés sustain