Le plus haut sommet en Suède victime du réchauffement climatique

Le sommet de Kebnekaise en Suède commence progressivement à fondre à cause du réchauffement climatique. En effet, des chercheurs de l’université de Stockholm ont indiqué que le phénomène s’est aggravé seulement après deux étés chauds. Ce qui lui a coûté le prix du plus haut sommet du pays.

Situé juste au-dessus du cercle polaire arctique, Kebnekaise est une montagne à deux sommets. Suite aux canicules, les chercheurs ont décidé de mesurer le plus haut des deux. Ils ont découvert que par rapport à l’année dernière, le pic a considérablement fondu.

Les mesures ont dévoilé que le pic culmine aujourd’hui à 2094,4 mètres alors qu’il mesurait 2095,6 mètres l’année dernière. La neige pour cet hiver ne pourrait pas changer grand-chose.

Changement climatique : les glaciers en danger

Le plus haut pic de Kebnekaise n’est pas la seule victime des vagues de chaleur déferlantes qui ont touché l’Europe durant ces deux derniers étés. Les effets du changement climatique se font actuellement sentir chez les autres glaciers de la planète.

Au large du Groenland, plusieurs centaines de milliards de tonnes de glace sont en train de fondre et se déversent actuellement dans l’océan.

En Antarctique, le Glacier Thwaites qui fait la taille de la Floride pourrait s’effondrer à tout moment. Dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des chercheurs ont prédit qu’une telle catastrophe pourrait faire monter le niveau de la mer de 50 cm d’ici 150 ans.

Quel avenir pour notre planète ?

Ce qui arrive au plus haut sommet de Suède est grave. « Au cours des 50 dernières années, le sommet méridional de Kebnekaise a diminué de 24 mètres » a indiqué Gunhild Ninis Rosqvist, professeur de géographie à l’université de Stockholm, dans un communiqué.

Les problèmes sont d’autant plus inquiétants, car la première source d’énergie du pays est l’hydroélectricité. Avec la fonte des glaces, la Suède risque en effet de manquer de ressource pour sa production d’électricité.

La fonte des glaciers inquiète également de nombreux autres pays dans le monde. Au Pérou et au Népal, la population craint ne que le phénomène finisse par nuire à leurs cultures et productions d’énergie, et sans oublier les risques d’inondation.