Le porno, c’est aussi (parfois) pour les oreilles

On connaît la pornographie sous sa forme classique, mais saviez-vous qu’il existe également du porno pour les oreilles ? Eh bien oui, il y a effectivement des gens qui aiment que le plaisir passe par les oreilles.

C’est pour ces personnes-là que Caroline Spiegel, la sœur de 22 ans du fondateur de Snapchat, Evan Spiegel, a créé une plate-forme érotique audio et textuelle, uniquement pour la narration érotique.

Une femme en train de sourire

Crédits Pixabay

Une application de porno audio, et écrit

Spiegel a lancé sa plateforme, baptisée « Quinn », alors qu’elle était étudiante à Stanford. À la base Quinn est un site Web, mais sur son profil Wired, Spiegel a annoncé qu’elle allait l’amener sur mobile, où les utilisateurs pourront écouter, lire et mettre en ligne leurs enregistrements.

Grâce au mobile, Spiegel veut offrir à ses utilisateurs des alternatives créatives aux vidéos pornos standards, sous la forme de narrations érotiques audio ou écrites.

Alors que beaucoup pensent que la pornographie VR est l’avenir du porno, Quinn se présente en anticonformiste qui répond à la complexité du désir humain. Les gens veulent du contenu qui correspond parfaitement à ce qu’ils désirent, et Quinn a choisi de satisfaire un public très précis. À travers ce concept, la plateforme veut également rendre le porno accessible partout : pendant la pause déjeuner, le jogging, la cuisine…

D’après un porte-parole de Quinn, l’application ne devrait pas être disponible avant le début de l’année 2020. En attendant, les utilisateurs pourront tester une version bêta et profiter d’une refonte du site web.

Un modèle économique qui vise le plus grand nombre

Sur le marché de Spiegel se trouvent également des plateformes telles que Literotica, r/GoneWildAudio, ou encore Dipsea qui utilise un modèle basé sur la souscription pour des histoires principalement axées sur les préliminaires sexuels. Le site a été lancé en 2018 et comme Quinn il s’adresse aussi aux femmes Millennial.

Mais à la différence de Dipsea, le contenu de Quinn est gratuit et les auditeurs ont la possibilité de faire un don aux auteurs. En mars dernier, Spiegel avait déclaré avoir collecté un peu moins d’un million de dollars pour le développement de sa plateforme.

Mots-clés insolite