Le premier Pokémon Go Fest a fait un bide complet à Chicago

Ils étaient près de 200.000 à s’être rassemblés samedi dernier à Chicago pour participer à la première Pokémon Go Fest, organisée par Niantic. La promesse avait été faite par l’équipe à l’origine du célèbre jeu de chasse au Pokémon, d’accueillir des dresseurs de tous horizons pour leur proposer une expérience unique et conviviale à base de spots Wifi gratuits et de créatures rares à capturer. Une promesse qui aura réussi à rameuter massivement les fans… pour finalement se solder par un fail aux proportions épiques.

Un échec cuisant, particulièrement gênant pour le studio californien qui n’a pas manqué de faire son mea culpa le soir même au travers d’un communiqué publié sur le site officiel de Pokémon Go.

pokemon-go-fest

Organisé samedi 22 juillet à Chicago, le premier Pokémon Go Fest s’est soldé par un tollé. La faute à de nombreux problèmes techniques pourtant prévisibles.

Les responsables de l’événement, hués à chaque fois qu’ils montaient sur scène samedi, ont en effet indiqué : “De la part de Niantic, nous présentons nos excuses à tous les dresseurs qui sont venus à la Pokémon Go Fest aujourd’hui. Même si nous sommes parvenus à résoudre de nombreux problèmes techniques, nous n’avons pas été en mesure d’offrir à tous les participants une expérience satisfaisante”.

Wifi en panne et Pokémons rares introuvables…

C’était probablement la pire combinaison possible pour un événement de ce type, mais c’est pourtant ce qui s’est passé durant la fête organisée à l’occasion du premier anniversaire du jeu star de l’été 2016.

Face à l’affluence de joueurs souhaitant se connecter au Wifi, le réseau n’a pas réussi à tenir la cadence et les pannes se sont multipliées. Un mauvais point pour les organisateurs, mais ce n’est pas le plus embêtant puisque les pokémons rares promis aux dresseurs étaient bien souvent aux abonnés absents. Poussant certains joueurs à déclarer qu’ils en capturaient plus en arpentant les rues de leur quartier.

Autre motif de mécontentement pour les participants : Lugia, le fameux Pokémon que Niantic avait promis de “distribuer” aux joueurs présents à son rassemblement, n’a pas pu être capturé par tous les dresseurs.

Histoire de calmer les esprits, Niantic a toutefois indiqué que 100 dollars (environ 85 euros) seront versés aux joueurs les plus lésés. Un dédommagement qui prendra cependant la forme de bon d’achat valable uniquement sur le store de Pokémon Go…

Mots-clés pokemonpokemon go