Le président du Salvador veut construire une “ville bitcoin”

Allier écologie et finance : tel est le pari quelque peu saugrenu du Président du Salvador. Nayib Bukele, âgé de 40 ans, compte sur le bitcoin pour développer son pays. L’engouement de ce président d’Amérique du Sud pour la cryptomonnaie ne tarit pas.

Emblème_du_Bitcoin_qui_surplombe_une_ville

Emblème_du_Bitcoin_qui_surplombe_une_ville

Son nouveau projet ambitieux : construire la Bitcoin City. Cette ville révolutionnaire, à entendre le président, sera alimentée grâce à l’énergie d’un volcan. Cela aura pour incidence d’améliorer la notoriété du Bitcoin et d’en encourager l’utilisation.

Nayib Bukele, un amoureux du Bitcoin

Nayib Bukele ne fait pas les choses au hasard. Il faut déjà retenir que le Salvador est d’abord, le premier pays à reconnaître le bitcoin comme monnaie nationale depuis septembre. Après l’organisation d’une semaine dédiée à la promotion du Bitcoin dans tout le pays, le président salvadorien a annoncé l’avènement de la Bitcoin City.  

Lors de sa présentation le samedi, le président du Salvador a déclaré que la Bitcoin City serait construite à La Union, une région située dans l’est du Salvador. Il a par ailleurs déclaré que la ville présentera des atouts fiscaux attractifs, à savoir : l’absence d’impôt qui sera remplacé par une simple Taxe sur la Valeur ajoutée (TVA).

De plus, la ville sera dotée d’une place centrale, qui vue du ciel ressemblera au symbole du Bitcoin. Bitcoin City comportera également des zones résidentielles et commerciales, un aéroport et aura une forme circulaire. D’après le communiqué du gouvernement, la Cité du Bitcoin sera un lieu d’extraction de bitcoins, grâce à la forte intensité énergétique fournie par le volcan Conchagua. Ce dernier composé de deux strato-volcans qui se chevauchent et surplombent le golfe de Fonseca.

Des promesses à l’emporte-pièce

Fier et confiant en son ambitieux projet, Nayib Bukele ne lésine pas sur les moyens pour encourager les potentiels investisseurs. « Investissez ici et gagnez tout l’argent que vous voulez », a-t-il déclaré. « C’est une ville entièrement écologique qui fonctionne et qui est alimentée en énergie par un volcan ». D’après les experts sur le projet, le Salvador émettrait 1 milliard de dollars d’« obligations bitcoin » en 2022 pour lever des fonds pour la construction ville.

Blockstream, qui s’occupe du réseau liquide, a déclaré que 500 millions de dollars des fonds levés seront dédiés aux infrastructures de la ville et à l’exploitation minière du bitcoin dans la région. Les 500 autres millions de dollars seront utilisés pour acheter davantage de bitcoins. Les obligations seront émises sur le réseau liquide et porteront un rendement nominal de 6,5 %.

Même si le gouvernement salvadorien reste optimiste quant au succès futur de la Bitcoin City, la population salvadorienne ne partage pas cette euphorie. En effet, lors du déploiement du bitcoin comme monnaie nationale, des dysfonctionnements ont été relevés dans le pays. Cela a donné lieu à des vagues de protestations contre le gouvernement.

Par ailleurs, de nombreux sondages ont démontré que les citoyens étaient pessimistes quant à la passion que leur président a du Bitcoin.