Le procès antitrust de Rumble contre Google passe à la première étape

En début 2021, Rumble, la plateforme streaming vidéo, a déposé une plainte contre Google devant un tribunal fédéral de Californie. Les avocats de Rumble ont allégué que le géant de la technologie modifie illégalement les résultats de recherche au profit de YouTube, sa société sœur. Ils ont ajouté que Google truque injustement ses algorithmes de recherche, ce qui impacte directement sur Rumble.

Ce dernier a demandé plus de 6 milliards de dollars de dommages et intérêts. Cette somme correspond au triple des pertes enregistrées par la plateforme streaming. Google a contre-attaqué en demandant au tribunal de rejeter la poursuite lancée par Rumble en son encontre. Cependant, Haywood Gilliam, un juge californien, a déclaré que Rumble pouvait procéder aux premières étapes d’un procès antitrust contre Google.

justice

Le procès passe à l’étape de découverte

Rumble vise aussi les accords de Google avec les fabricants d’appareils Android qui acceptent généralement de préinstaller des ensembles d’applications Google ainsi que de limiter les pré-installations d’applications non-Google. La plateforme de streaming soutient que ces accords se font d’une manière jugée illégale par les organismes de surveillance antitrust. Ce n’est pas tout, les avocats de Rumble allèguent que Google charge injustement les meilleurs résultats de recherche vidéo avec des liens YouTube, enterrant les résultats de Rumble.

Et maintenant que Haywood Gilliam a décidé que le procès passe à l’étape de découverte, Rumble a le droit d’obtenir de Google une ribambelle d’informations sur ses pratiques. Il peut même demander des documents internes de Google sur la manipulation algorithmique de son moteur de recherche et les exigences onéreuses qu’il exige des sociétés dépendant de son infrastructure.

Google a allégué qu’il n’a commis aucune violation de la loi antitrust

En contre-attaquant, Google a soutenu que le contenu de Rumble est classé aussi haut qu’il le mérite. D’ailleurs, même les moteurs de recherche de Microsoft Bing, Yahoo Search et DuckDuckGo montrent des résultats similaires à ceux de Google. Ces moteurs de recherche rivaux classent aussi les vidéos de YouTube avant celles de Rumble.

Google maintient qu’il tente de renvoyer les résultats de recherche les plus susceptibles de satisfaire les utilisateurs, que ces résultats incluent ou non du contenu trouvé sur le service YouTube. Même les arguments de Google ne semblent pas avoir convaincu le juge, l’affaire peut encore être rejetée avant qu’elle n’atteigne le procès.

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.