Le programme controversé de surveillance des données téléphoniques de la NSA pourrait prendre fin

Selon le New York Times, voilà maintenant quelques mois que le programme de surveillance des données téléphoniques de la NSA est en phase de stagnation. Il se pourrait même que le gouvernement américain écarte toute possibilité de renouveler l’autorisation destinée à l’agence.

En d’autres termes et si tel est le cas, alors l’Agence nationale de la sécurité américaine n’aura plus le droit de s’en servir pour espionner les citoyens natifs et étrangers.

Cette décision serait survenue après qu’Edward Snowden a divulgué une grande partie du programme. Un programme qui a fait et fait toujours beaucoup de mécontents, y compris les activistes de la protection de la vie privée. Pour le lanceur d’alerte Snowden, cette nouvelle se présente comme un début de victoire.

Même si le programme secret de la NSA est en stand-by, cela ne met pas définitivement un terme à la surveillance de masse.

Un programme vieux de 18 ans

Le programme de surveillance des données téléphoniques a été mis en place en 2001, après l’attentat du 11 septembre. Il a pour but de collecter le journal des appels des citoyens américains, mais surtout des étrangers, y compris les ressortissants.

Pour défendre sa démarche, la NSA a expliqué plusieurs fois que le travail de son équipe a un véritable impact sur la sécurité nationale.

Normalement, l’autorisation permettant à la NSA de continuer le programme de surveillance doit être renouvelée tous les trois mois. Cette disposition est entrée en vigueur depuis maintenant 7 ans. Jusqu’à ce jour, l’administration Trump n’a entamé aucune démarche. Le président américain songerait même à le dissoudre complètement.

Le programme a fait l’objet de plusieurs remaniements

Du temps de l’administration Obama, le programme de surveillance de la NSA a fait l’objet d’un remaniement. C’est ainsi que le Freedom Act a vu le jour. Cette nouvelle loi américaine sur la liberté oblige la National Security Agency à limiter ses capacités d’espionnage et à mettre fin aux collectes massives de données téléphoniques.

Aujourd’hui, alors que le programme arrive à échéance, les occupants de la Maison Blanche envisageraient de ne plus renouveler l’autorisation de la NSA. Pour les fervents militants du droit de l’homme, il s’agit d’une grande victoire et d’un énorme pas vers le respect de la vie privée des citoyens.

Mots-clés sécurité