Le projet horrifique de Hideo Kojima ne faisait pas partie des projets annulés sur Stadia

Parmi les projets récemment annulés sur Stadia se trouvait apparemment un jeu épisodique et horrifique dirigé par Hideo Kojima. Si Google a ensuite démentie, avec un peu de chance pour le milieu du jeu vidéo, des consoles plus traditionnelles récupèreront le bébé.

Au premier semestre 2020, alors que Death Streading était déjà considéré tel un succès commercial, son créateur Hideo Kojima annonçait la suite : “Mon prochain jeu est en début de production donc je ne peux pas trop en dire. Mais je travaille durement dessus discrètement.”

Le contrôleur de Google Stadia

Photo de Cristiano Pinto – Unsplash

Dans le même temps, le papa de Snatcher avait confié que l’un des titres sur lesquels il travaillait, et qu’il considérait comme “majeur”, avait dû être annulé. Un avortement qui avait “énervé” Hideo Kojima et qui concernait un jeu dont on ne savait alors rien. Aujourd’hui, le mystère est peut-être un peu moins épais.

Google Stadia dément avoir travaillé avec Hideo Kojima et Yu Suzuki

Après l’annonce de la fermeture de ses studios, il va sans dire que Google Stadia n’affiche pas de très bonnes perspectives pour l’avenir. Il en aurait possiblement été autrement si au moins quelques-uns des projets annulés ici avaient été conduits à leur terme.

VGC rapporte que Kojima Productions planchait sur un titre épisodique et horrifique mais que l’année dernière, Phil Harrison, chef de produit chez Stadia, aurait mis un frein à cette proposition. Pourrait-il donc s’agir du projet dont l’annulation aurait fait serrer les dents à Hideo Kojima ?

Après la publication de l’article de nos confrères, un porte-parole de Google Stadia a tenu à apporter un démenti. Amusant détail, est mentionné dans cette réaction un nom qui n’était pas présent dans le papier de VGC, depuis actualisé.

“[Google Stadia] n’a rien, ni annoncé quoi que ce soit, avec [Hideo] Kojima ou Yu Suzuki”.

Concernant la proposition qu’aurait formulée Hideo Kojima, le porte-parole évoque une situation régulièrement connue avec d’autres interlocuteurs :

“Nous parlons tout le temps avec des partenaires dans des situations qui ne débouchent pas sur un projet ou même une proposition. C’est très courant. Il est inexact de prétendre que deux parties qui se parlent régulièrement dans ce secteur aboutissent à des propositions ou autres”.

Il n’est d’ailleurs pas dit que notre homme aurait eu la même audience que celles qu’il a connues jusqu’ici.