Le projet Tidal d’Alphabet visera à protéger les océans

Avez-vous déjà entendu parler du The Moonshot Factory, des projets X de Google ou encore de Google X ? Il s’agit, en fait, d’une division de la société mère de Google, Alphabet, composée d’inventeurs et d’entrepreneurs triés sur le volet, qui travaille sur des projets ou des technologies qui ont pour but de sauver la planète ou du moins d’améliorer les conditions de vie de millions voire de milliards de personnes.

Pour ce faire, de nombreux projets X ont vu le jour. Pour n’en citer quelques-uns, Waymo, qui se focalise dans les voitures autonomes, fait partie de ces projets. Il y a eu également le projet Foghorn, qui cherche à transformer l’eau de mer en un carburant neutre en carbone, The Everyday Robotic Project, dans le but est de concevoir des robots pouvant fonctionner en toute autonomie dans des « environnements humains non structurés », mais aussi le FSOC, qui est un système utilisant la lumière pour transmettre des données.

crédits Pixabay

Mais récemment, Engadget nous apprend qu’un nouveau projet X a vu le jour. Il s’agit du projet Tidal, un effort qui se concentre, cette fois-ci, sur la protection des océans et de son écosystème.

Tidal aidera les pisciculteurs à comprendre le comportement des poissons

Dans un article de blog, Neil Davé, le directeur général de Tidal, a déclaré que nous rencontrons actuellement un « problème critique » dans nos océans. Selon lui, « l’humanité pousse l’océan au-delà de son point de rupture, mais nous ne pouvons pas protéger ce que nous ne comprenons pas ».

Dans l’optique de comprendre les océans et ses occupants, les chercheurs du laboratoire X de la société ont mis au point un système de caméra qui va aider les pisciculteurs à surveiller, mais surtout à comprendre le comportement de chaque créature vivante à l’intérieur de leurs enclos. L’intérêt de cette initiative ? Comme l’explique Davé :

Les poissons ont une faible empreinte carbone par rapport à d’autres sources de protéines animales et jouent un rôle essentiel dans l’alimentation de 3 milliards de personnes aujourd’hui. Donc, aider les pisciculteurs pourrait s’avérer essentiel à la fois pour l’humanité et la santé de l’océan.

Tidal veut amener à une meilleure gestion des ressources

Ces caméras sous-marines, associées à une vision par ordinateur, seront ainsi capables de détecter tous les comportements des poissons, subtils ou non. Ce type d’information pourra, par la suite, aider les pisciculteurs à prendre des décisions plus intelligentes et plus respectueuses de l’environnement comme pour qui est de « la quantité de nourriture à mettre dans les enclos afin de réduire les coûts et la pollution », explique Davé.

D’après les informations du Financial Times, Tidal est en collaboration avec des fermes basées en Europe et en Asie. Toutefois, le responsable a précisé dans un article de blog que son équipe se penche également d’autres domaines. Il écrit ainsi :

Alors que nous validons notre technologie et en apprenons davantage sur l’environnement océanique, nous prévoyons d’appliquer ce que nous avons appris à d’autres domaines et problèmes, avec l’aide d’experts en santé des océans et d’autres organisations désireuses de trouver de nouvelles solutions pour protéger et préserver cette précieuse ressource.