Le Puits de l’Enfer enfin exploré

Une équipe de spéléologues venus d’Oman a essayé de résoudre le mystère du Puits de l’Enfer qui se trouve à Barhout, au Yémen. Ayant une largeur de 30 mètres et une profondeur d’environ 112 mètres, le puits de Barhout a toujours été une source de frayeur pour la population locale qui le considère comme une prison pour démons.

Au cours de leur investigation, les chercheurs n’ont trouvé aucun signe de surnaturel à l’intérieur de la fosse. Ils y ont par contre découvert des serpents, des restes d’animaux morts ainsi que des perles de caverne grises et vertes qui ont été formées par les gouttes d’eau.

Un trou profond dans le noir
Image par moritz320 de Pixabay

Pour Mohammed al-Kindi, professeur de géologie à l’Université allemande de technologie d’Oman et propriétaire d’une société de conseil en exploitation minière et pétrolière, ce projet visait à montrer au monde une nouvelle merveille et une partie de l’histoire du Yémen. 

A lire aussi : De mystérieuses boules de pierre retrouvées dans une ancienne tombe

Que contient le Puits de l’Enfer ?

Au cours de leur descente dans le Puits de l’Enfer, les spéléologues ont recueilli plusieurs échantillons provenant des rochers, du sol, de l’eau et de certains animaux morts. Ces échantillons vont encore être analysés et les résultats seront inclus dans un rapport qui sera bientôt publié.

Jusqu’à présent, personne ne savait ce que contenait exactement la fosse. Selon des responsables du Yémen, « les autorités de ce pays très pauvre et en guerre n’ont jamais atteint le fond du puits ». Ils estiment toutefois que le gouffre devrait avoir plusieurs millions d’années.

Salah Babhair, directeur général de l’autorité locale responsable de l’étude géologique et des ressources minérales, a déclaré qu’ils avaient déjà visité la zone où se trouve le puits et sont entrés à l’intérieur. Cependant, lorsqu’ils ont atteint 50 à 60 mètres de profondeur, ils auraient remarqué des choses « étranges ». Babhair a insisté sur le fait qu’il s’agissait de quelque chose de « très mystérieux ».

A lire aussi : Un trou noir dévore une étoile de l’intérieur

Les habitants ont peur du puits

Au cours des siècles, les légendes sur le puits se sont transmises à travers les générations. Selon ces légendes, des esprits maléfiques appelés « djinns » vivraient dans la fosse. Par peur de la malchance, les habitants de la région n’osent pas s’aventurer près de la zone et évitent même d’en parler.

Dans un pays où la famine touche la majorité de la population qui est composée de 30 millions d’habitants, et qui dépend à 80 % de l’aide internationale, il n’est pas étonnant que les habitants donnent autant de crédit aux légendes et au surnaturel. Notons que depuis 2014, le pays est plongé dans une guerre civile opposant le gouvernement aux rebelles Houthis. La guerre a causé la mort de dizaines de milliers de personnes et a contraint des millions de gens à se déplacer.

s https://www.larepubliquedespyrenees.fr/societe/afp/france-monde-societe/au-yemen-des-speleologues-explorent-le-mysterieux-puits-de-l-enfer-6101793.php?utm_source=pocket_mylist