Le Râle de Cuvier, un oiseau préhistorique que la Nature a ramené à la vie !

L’évolution des espèces est un phénomène vraiment fascinant. Des chercheurs de l’université de Portsmouth en Angleterre, en collaboration avec le musée d’histoire naturelle de Londres, ont découvert qu’une espèce d’oiseau ayant disparu il y a près de 136 000 ans, a été « ressuscité » par Dame Nature et vit aujourd’hui parmi nous comme si de rien n’était.

Il s’agit du Râle de Cuvier, une sorte de poulet qui est incapable de voler et que l’on ne trouve que sur les îles d’Aldabra aux Seychelles.

ile

Crédits Pixabay (image recadrée)

Les chercheurs ont découvert que le spécimen s’est éteint lorsque les îles ont été englouties par la mer, avant de réapparaître des centaines d’années plus tard, au même endroit et en suivant exactement le même processus d’évolution qu’il y a 100 000 ans.

Cette fameuse évolution et « résurrection » du Râle de Cuvier a fait l’objet d’un article passionnant sur le journal scientifique Zoological Journal of the Linnean Society.

Une histoire qui se répète

Il y a 136 000 ans, l’ancêtre du Râle de Cuvier s’est envolé depuis Madagascar pour coloniser les îles d’Aldabra. A l’abri du danger et des prédateurs, l’oiseau a fini par évoluer en conséquence et perdre sa capacité de voler, étant donné qu’il n’en avait plus besoin. Malheureusement, lorsque les îles d’Aldabra ont été englouties par les eaux, les oiseaux se sont retrouvés piégés et ont tous péri.

Des milliers d’années plus tard, les îles d’Aldabra ont de nouveau refait surface et les mêmes ancêtres du Râle de Cuvier s’y sont de nouveau installés. L’histoire s’est alors répétée : l’oiseau a de nouveau progressivement perdu l’usage de ses ailes pour devenir exactement comme le spécimen disparu il y a plus de 100 000 ans ! La coïncidence est vraiment étrange vous ne trouvez pas ?

Un exemple d’évolution répétitive

D’après les explications apportées par les chercheurs à l’origine de l’étude, il s’agirait d’un phénomène rare appelé « évolution répétitive ».

Mais comment peuvent-ils en être si sûrs ? Eh bien, il se trouve que les scientifiques ont soigneusement étudié, puis comparé des os fossilisés de Râle de Cuvier qui datent d’avant et d’après l’inondation des îles d’Aldabra.

« Ces fossiles uniques fournissent des preuves irréfutables du fait qu’un ancêtre commun a colonisé l’île par deux fois, probablement depuis Madagascar, et est devenu à chaque fois incapable de voler », affirme Julian Hume, paléontologue au musée d’histoire naturelle de Londres.

Le doute n’est donc plus permis : ce phénomène nous prouve à quel point la nature est vraiment merveilleuse, et qu’elle ne cessera jamais de nous étonner et nous impressionner.

Mots-clés évolutioninsolite